Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 09:32

Ni plus ni moins, après avoir eu un seul Premier Ministre sous ses ordres pendant son quinquennat, le Grand Ego de Sarko envisage maintenant manipuler plusieurs. La mémoire de Fillon doit être très torturée. Il ne participera pas à ce (grandiose ? piètre t?) spectacle de (grands ? petits ?) guignols. Les neurones de Juppé sont mise à l'épreuve d'une manière biscornue. Il ne sait pas si son alliance avec le Modem sera compatible avec celle de Sarko avec l'UDI ; il ignore si l'annonce de Sarko, concernant l'abrogation de la loi Taubira s'accordera avec ses pensées plus... molles ; donc il hésite. L cerveau de de Villpein, enfin, doit être un vrai « emmental », avec beaucoup de trous, par où se sont perdus les souvenirs larmoyants liés à sa confrontation avec Sarko lors des élections présidentielles de 2007. « Il veut me pendre à un crochet de boucher » disait cet ancien Premier Ministre, en parlant de ce Grand Ego qu'est Sarko dans un langage très politico-victimisant, franchement indigne de quelqu'un qui aspirait à la fonction suprême de l'Etat. Aujourd'hui, il accepte de travailler avec Sarko...

Question : pourquoi ledit Sarko se limite à vouloir travailler avec plusieurs d'anciens Premiers Minstres ? Il a à sa disposition deux anciens chefs de l'Etat, Giscard et Chirac. Pourquoi ne va-t-il pas plus loin, pour emballer dans son action de reconquête actuelle de la droite française déliquescente d'autres figures de la politique française, ou, pourquoi pas, internationale (je pense à un Blair ou a une Merkel) ? Pourquoi veut-il organiser des référendums sur des sujets complètement marginaux, quand il s'est assis sur le résultat du référendum qui repoussait le Traité Européen ?...

Il est en pleine déroute. Une déroute tellement grande qu'il s'imagine que, après des primaires (qui seront un signe supplémentaire de sa vraie déchéances présidentielle), il sera investi en tant que candidat aux présidentielles et que, arrivé au deuxième tour de ces futures présidentielles, il pourra battre Marine Le Pen. La débâcle est tellement grande qu'il veut renoncer au clivage droite-gauche à qui il doit toute sa carrière, et prendre une couleur plus « neutre » et, tenez-vous bien, nationale. Il ne veut plus être vraiment de droite, il veut être « de France ». Sa débandade este telle qu'il s'imagine changer le nom perdant de l'UMP contre un autre, gagnant. Par exemple le Parti de France. Car le nom gagnant, le Front National, est déjà pris. Depuis un moment déjà. Il s'imagine beaucoup de choses.

A force de gamberger, il se masque réalité telle qu'elle est. Il ne voit pas qu'il est obligé de reprendre les thèses du Front National. Il ne voit pas qu'il est mauvais quand il devient le port-parole du Front National. Il ne voit pas qu'il est mauvais quand il formule d'une manière démagogique, les idées qui ne lui appartiennent pas mais qui ont été captées et portées aux sommet aujourd'hui par le Front National.

Il ne se rend pas compte qu'il veut être Marine Le Pen.

Il ne se rend pas compte qu'il n'est pas Marine le Pen.

Il ne se rend pas compte qu'il ne peut même pas être Marine Le Pen.

Il est dans un déni total.

Son grand Ego le rend aveugle. Car c'est un Ego aveugle. Un Ego aveugle qui est capable d'aveugler encore quelques uns (de Villepen, Balladur, Raffarin...) qui, comme dans « La Parabole des Aveugle », de Breuguel l'Ancien, se laisseront attirer vers la mare...

Partager cet article
Repost0

commentaires