Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 07:38

 

 
Emmanuel Valls a demandé à certains de ses petits camarades socialistes de se retirer de la course pour les régionales. Ce serait pour la bonne cause. C'est à dire, barrer la voie du Front National vers la victoire dans trois région. Il demande, implicitement et directement à la fois aux dits petits camarades socialistes de voter pour l'actuelle opposition. Opposition qu'il a combattue (avec ses petits camarades appelés aujourd'hui à se désister) avec une énergie que seule l'inconscience peut fournir.
Il faut rappeler pour ceux, je pense nombreux, qui ne savent pas qui est Emmanuel Valls, qu'il s'agit d'une haut personnage politique français, notamment du Premier Ministre de ce pays.
Ce haut personnage, donc, appelle les siens à voter pour leurs adversaires, pour l'opposition. Il s'imagine qu'en France, aujourd'hui, on vote selon un consigne ou un autre. Il s'imagine que les Français seraient, comment dire, débiles ou carrément fous.
Mais... C'est quoi que d'être débile ou fou dans la France d'aujourd'hui ?
En regardant la prestation télévisé de Monsieur Valls, j'ai cru en avoir un aperçu.
Ensuite, j'ai ouvert mon Google pour chercher la définition exacte de ces mots et leurs synonymes.
Des synonymes, il y en a des dizaines et des dizaines.
J'ai pris peur.
J'ai peur.

Partager cet article

Repost0

commentaires