Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 10:09

Le Machin qui avait été invité de danser sur les tombeaux des poilus, pleurniche aujourd'hui, après l'annulation de son concert, en évoquant son grand-père, « tirailleur français », héros donc de la France.

Tout d'abord, un grand-père n'est jamais, mais JAMAIS son propre petit-fils.

Aussi, le petit-fils n'est jamais, mais JAMAIS sont propre grand-père.

Sauf, dans les couloirs de l'Hospice de St. Anne, à Paris.

Le grand-père du Machin est mort.

Je trouve ça dommage. S'il était vivant encore, il aurait pu prendre son petit-fils pour lui appliquer une bonne fessée.

Absolument nécessaire, cette fessée. Et pas seulement pour le petit-fils, mais aussi pour beaucoup d'autres dont l'organisation intellectuelle et morale s'avère très dérangée. Pour le bien de ces dernières, la gentille fessée serait salutaire, avant qu'elle ne bascule et ne devienne une méchante RACLÉE.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre Papilian
commenter cet article

commentaires