Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 05:38

 

J'ai peur de mon mari

 

 

C'est depuis peu que je ressens ceci. C'est comme si je m'étais réveillée d'un coup. Je suivais une maxime (cueillie je ne sais pas où) : « Nous avons deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte que nous n'avons qu'une seule, unique et indivisible. »

Foudre. Foutre.

Je compris que j'avais peur de mon mari.

- Et que ceci dépassait mon être et mon aura.

- Il veut me faire un enfant !

Ou, plutôt, me faire faire. Non pas pour me rendre heureuse, ni pour rendre heureux l'enfant (comme le font la plupart des gens inscrits dans ce que l'on pouvait croire être la norme), mais pour nous torturer, pour nous supplicier.

- Pour se rendre heureux, lui-même.

Un animal, quoi !

Avec un plus pourtant.

- Se rendre heureux d'une manière perverse.

Il veut un Homoncule, un Golem à sa disposition. Un Machin à portée de son bon vouloir. Dans notre situation spécifique, il s'agirait de l'hyper-démon qui demeure dans l'espace inter-humain et qui supplicie ce qu’on produit ou qui se produit dans cet espace, dans l'inter-humain. Il s'agirait de l'hyper-démon qui supplicie le produit de cette entreprise satanique qu'est l'inter-humain. À ne pas confondre avec le produit de Satan, ni avec Satan-même. (Ces deux là sont une toute autre chose.) Compliqué ? Pas tant que ça. C'est même simple, simplissime.

L'enfant est mon excroissance, ma surévaluation, ma valeur ajoutée, mon prix augmenté. Un Machin dans lequel il, mon mari, pourrait s'enfoncer encore plus. Plus encore qu'à l'occasion de ma fécondation. S'enfoncer comme dans une cellule phagocytaire. Il veut nous empoisonner, tout en se laissant phagocyter. C'est une invasion. Une invasion intolérable. Ma liberté, notre liberté est soumise à une pression insupportable. Il veut nous faire siens. Mais ce n'est pas possible. L'enfant ne peut être que le mien, pas le sien. Et rien d'autre ! Pas autre chose !

- Oui, j'ai peur de mon mari.

De son Homoncule, de son Golem, de son Machin.

- De lui.

 

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre Papilian - dans Parents et enfants
commenter cet article

commentaires