Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 10:10

Vivre toujours sa vie

 

 

Dernière chose, les deux enfants et le camion. Raymond, jeté en air. Projeté sur la pelouse fraîchement coupée. Sans vie. Gilbert, écrasé par la roue. Aussi grande que lui.

- Ses petits os écrasés.

- L'épouvante.

- La chose à mourir.

Au réveil, l'hôpital. C'est ce que l'on m'a dit. Rien dans ma mémoire. Réveillée sans conscience. Il paraissait. Je ne reconnaissais personne. Je ne parlais pas. Pas sûr d'entendre quelque chose. De voir quoi que ce soit.

- Je me protégeais de l'Enfer.

Ainsi fut-il mon premier réveil.

- Qui n'en fut pas un.

Le suivant, le vrai, eut lieu à la maison. Quatre semaines après l’attentat, je parlais. Je pouvais le faire. Un peu.

- Je voulais parler.

Je voulais savoir ce qui s'était passé. C'était pour ça que je parlais. Je voulais savoir. Je parlais. Je ne pouvais rien. Rien croire. Ce n'était pas possible que ce soit vrai. L'Enfer n'est pas vrai. Un camion fou qui monte sur le trottoir pour écraser des gens. Pour écraser Gilbert et Raymond. Cinq et trois ans. Leur premier 14 Juillet au bord de la mer, à Nice. C'est pas vrai.

- Ça ne peut pas être vrai.

Mikael avait l'air d'un zombie. Il animait l'Enfer. Le meublait. Mal rasé, voûté, il avait trente ans de plus. Un inconnu. Un vieillard inconnu. Dire que c'était le père de mes enfants. Dire que c'était mon mari. Quel mari ? Quels enfants ? Des ex-enfants. Des ex-parents. Ensemble. Pour la vie.

- Pour l'Enfer.

Nous sommes des personnages d'une autre vie.

- Pas de la mienne.

Et puis après, les psys et les services spéciaux.

- Se tenir à carreaux !

Ne pas gêner les clairvoyants. Ils nous illuminent. Ils nous sonnent :

- Vivre toujours sa vie !

<>

Ah, bon ?

 

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre Papilian - dans Parents et enfants
commenter cet article

commentaires