Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 10:00

Ventre moche à louer

 

 

Si ça m'énerve ? Ça m'exaspère ! Mais pour qui elle se prend ? Elle ne veut pas de mon ventre ! Elle me trouve moche. Non, mais ! Moche ! Écoutez-moi ! Moche ! Moi ! Moche ! Non, mais !

Elle considère avoir le droit de choisir le vase qui va nourrir son asticot. Parce que son conjoint de baiseur serait beau, lui ? Et pourquoi pas parce qu'elle-même serait belle, tant que nous y sommes ? Elle s'arroge le droit de choisir. Parce qu'ils payent ! Ils considèrent que, parce qu'ils payent, ils auraient le droit de choisir la beauté de leur mère porteuse. Ma beauté !

La beauté de la future demi-mère, de la future mère porteuse de leur future progéniture. Ils ne se regardent même pas, eux. Eux, avec leurs sexes inutiles !

Des impotents. Des inféconds. Des salauds ! Stérile, va !

Ils veulent choisir celle qui va porter ce qu'ils ne peuvent pas faire, eux.

Et puis quoi encore ?

Ils ne captent pas quelle âme doit avoir la porteuse pour qu'elle soit porteuse. Celle qui va les écarter sous le nez du médecin pour qu'on lui injecte, pour que l'on lui ancre dans l'utérus le têtard des autres.

- Un rien de rien qui va prendre pied dans ma glaise, qui va s'enraciner dans mon utérus.

Un crapaud plus crapaud que crapaud. Plus ectoplasme qu'ectoplasme. Plus moche que moche. Dégueu  ! Un minus que je vais nourrir, chérir, défendre. Un crachat que je vais protéger pour qu'il dépasse et transgresse les stades de poisson et de poulet déplumé, pour devenir un émetteur des coassements (des paroles, pour les – et à l'attention des – esprits cultivés et sensibles.)

Elle craint, ils craignent que, étant mon « état de mocheté », une fois l'enfant né, je me retournerai et je ne le céderai plus. Ils affirment que l'on ne trouvera nulle part un homme sain d'esprit et de bite qui veuille m'en faire un, pour moi toute seule. Un enfant à moi.

- À moi.

(« À moi », appartenance. « À moi », appel à l'aide.)

Pour qui se prend-elle – pour s'emparer de l'enfant avant même qu'il soit conçu, pour le posséder avant même qu'il soit dans le coup ? Avant même qu'il soit sien ! Avant même qu'il soit ! Pour qui se prend elle ? Pour qui ? Quelle mère sera-t-elle ?

- Salope !

 

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre Papilian - dans Parents et enfants
commenter cet article

commentaires