Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 08:18

Papa, tu sais quoi ?

 

 

Devant la machine à café, une conversation effrayante. Il paraît que, dans le cas des troubles digestifs graves, ce n’est pas des antibiotiques qu'on doit utiliser mais les selles d'un autre. Plus précisément, les antibiotiques d'aujourd'hui n'arrivent plus à tuer la bactérie Clostridium difficile, qui a muté, elle, et qui tue sans regarder. (Je suis sûr du nom de la bactérie, car j'ai eu le loisir de vérifier sur Internet. Mais ça n'a pas trop d'importance.)

Alors, dans ces cas, il paraît qu'une « transplantation fécale » serait salutaire. Presque quatre-vingt-cinq pour cent des malades auraient ainsi guéri.

L’opération serait, paraît-il, assez simple. On introduit par le nez une sonde qui arrive jusqu'au duodénum du malade et on y injecte le prélèvement des selles fait sur le donneur, un type sain et bien (qui aurait donné son accord pour qu'on lui prélève ses selles).

Le café, disons-le tout de suite, est devenu tout autre chose, après ces nouvelles.

De retour au bureau, je m'assieds et je commence à tapoter, comme ça, sans trop d'entrain, sur le clavier de l'ordi. Les situations fiscales des uns et des autres, peuvent être hyper-nulles.

De temps à autre, je jette un coup d’œil vers la Véronique dont les formes me parlent pas mal aujourd'hui. Comme hier, d'ailleurs, et comme avant-hier et ainsi de suite. Je le fais avec prudence. Le bureau, plutôt un open-space, déborde de ragots. Comme partout ailleurs, je pense.

N'empêche. Mon imagination fonctionne – aujourd'hui, comme hier, comme avant-hier et ainsi de suite – sans que je lui demande quoi que ce soit. Enfin, bien et pas bien à la fois.

Mais, enfin.

Je vais sur Internet pour revérifier cette histoire de Clostridium difficile. La bactérie existe, mais le truc de « transplantation fécale » pas vraiment. Je veux dire, sur Internet.

Coup de téléphone. Ma fille, dix ans. La beauté des beautés. Quand elle sera grande, elle fera une bouchée de tous les mecs, et leur malheur. « Oui, ma puce. Attends que je sorte du bureau... Voilà. Ça va ? » « Papa, tu sais quoi ? J'ai eu mes règles ! »

Pause.

Mon âme est traversée de courants glacés-brûlants.

« T'es où ? » « À l'école. Je suis allée à l'infirmerie. Ils ont tout ce qu'il faut. » « Bravo, mon cœur. Je t'aime énormément. On va fêter ça. Si tu veux, on peut aller au resto, ce soir. » « Oh, oui, papa. Oui oui oui... » « T'as parlé à maman ? » « Oui... Enfin... J'ai lui ai laissé un message. Elle ne répondait pas. »

Je coupe le téléphone. Mon cœur est plein d'un bonheur coupable et explosif. Je suis le premier à apprendre que ma fille devient femme... Le seul. Le Roi. Dieu.

Le téléphone sonne. Ma fille. « Nous avons été coupé. Maman a eu mon message. Elle m'a envoyé un SMS. Elle est en réunion. Elle veut qu'on aille au resto ce soir. »

Je m'entends dire encore des choses à la petite. Enfin, à la grande.

Mais les mots, les vrais, je ne les entends pas. Je les sens pourtant. Même s'ils n'existent pas pour de vrai. Même s'ils ne pouvaient même pas exister. Je les porte quand même.

Encore que : « Papa, tu sais quoi ? J'ai eu mes règles... ». Ça a été dit. Dit et entendu et tout.

 

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre Papilian - dans Parents et enfants
commenter cet article

commentaires