Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 07:30

Papier anti-voltairien

 

 

Vu de Mu Arae (la 123e exoplanète détectée ; à 50 années lumières de la Terre ; 14 fois la masse de la Terre ; dans la Constellation Ara) le monde terrestre n'existe (même) pas.

Pourtant, je sais qu'il existe (même).

- C'est le monde terrestre que j'ai quitté (moi-même).

C'est de là que je suis parti (quand-même). Quand ? (Même ?) Vaste question. Je ne le sais pas. Le temps, pour moi, a perdu tout sens. Le suivant qui se prépare est l'espace.

L'espace-temps, tant dorloté pendant le laps de... temps-espace... que j'ai passé sur la Terre, s'effiloche de plus en plus, cédant la place à quelque chose d'autre. Quelque chose pour laquelle il n'existe (même) pas encore de mots.

- Quelque chose de merveilleux ?

Pourquoi pas ?

Chose qui existe (même et/ou quand même) ici, sur Mu Arae, (d')où le monde terrestre n'existe (même et/ou quand même) pas. Y compris les mots, les paroles. (Quand même, terrestres les mots, les paroles !) Les mots sont assujettis – tous, sans exception ! – à l'espace-temps. Il n'y a pas de mots en dehors de l'espace-temps. Et vice versa. Il n'y a pas d'espace-temps en dehors des mots. Au point qu'on pouvait dire que même l'espace-temps et même les mots seraient une seule et unique chose.

Du coup, la disparition même de l'espace-temps même s'accompagne de celle du mot, de celle de la parole. Tout ce qui par le passé a été désigné ou inventé par des mots, n'existe plus.

- Même !

Après des mots fondamentaux de type « espace-temps », prenons encore, comme exemple, quelques autres, toujours fondamentaux pour la race terrienne.

Le mot « sexe » (bi, hétéro, homo, trans – même), par exemple, n'existe plus. Le « genre », idem, voire ibidem – du vide et du néant. Et bien sûr tout ce qui en découle (impuissance, viol, parents, enfants et ainsi de suite même). L'expression sexuelle s'évanouit. Idem, la reproduction-même sexuelle. Tout cela, le zéro le plus absolu.

- Excusez du peu.

Tout ça se passe sur Terre, certes, mais où ? En France, voyons. Où voulez vous que ce soit ailleurs ? Et depuis longue date. Apparemment, il s’agirait d'un maladie détectée pour la première fois chez un certain Voltaire qui inventa un mot inexistant, Micromégas1. Mot envoyé sur terre. Et maintenant sur Mu Arae où les mots n'existent même pas. Mu Arae même n'existe pas2. Grâce à cette invention, les dimensions spatiales furent annihilées avec beaucoup de succès. Le petit et le grand furent amalgamés dans un seul mot. Le zéro le plus complet s'installa d'une manière insidieuse dans la littérature (domaine favori des mots) occidentale.

Seulement, voilà, il y a un problème. Ledit Voltaire, croyant être athée, étant pourtant un simple anticlérical, à peine iconoclaste, voulut à la fin de sa vie inventer (même) Dieu (Dieu-même). Preuve plus que parlante (même s'il n'y a plus de mots, ici sur Mu) de la stupidité de Sieur Voltaire et de tout ce qui en découle. Ses héritiers. Ses successeurs. Ses enfants. Nous.

Oui !

 

Blog : www.alexandre-papilian.com/

 

1 Petitgrand, en traduction.

 

2 Paradoxe ! Scandale ! Et plus, si affinités ! Mu Arae existe ici, sur terre, via Voltaire !

Partager cet article

Repost0

commentaires