Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

4 mars 2018 7 04 /03 /mars /2018 08:52

 

 

On veut que je sois vieille

 

     Mes enfants ne veulent pas que je sois heureuse. Ils veulent que je sois vieille.

     Mais même si je suis vieille selon certains auteurs, je ne le suis pas vraiment. Comme preuve, les mecs me plaisent encore. J'en ai besoin.

     Je sais aussi que tout a un prix. (C'est ce que les enfants ne peuvent supporter. Ils ne peuvent pas supporter l'idée qu'un porteur d'une bite plus ou moins rigide ou molle pourrait s'emparer d'une grosse partie de leur héritage.)

     Mes enfants se disent qu'il faudrait me mettre sous tutelle. Sinon, je risque de laisser sur la paille.

     Mais ils ne savent pas qu'est-ce qu'une chute de cheval.

     Le cheval est tombé sur moi. Des dizaines de fractures des os du bassin.

     J'ai survécu.

     Ils ne savent pas qu'est-ce que survivre. Ils ne savent pas la relativisation de la chose qui peut donner un certain contenu à la vie. À cette putain de vie.

     Je n'ai pas eu de chance avec mes hommes.

     Certains m'ont fait des enfants. M'ont engrossé, plutôt.

     C'est la partie stupide de la vie. La partie idiote. En tout cas – dans mon cas.

Maintenant j'ai une meute à nourrir : mes ex, pour ne pas avoir des scandales publics avec eux. Et les enfants. Pour le même motif.

     Je m’ennuie. M’ennuie grave.

     Je sors. Je fais des excursions chères, avec des conférenciers très connus qui nous parlent de leur métier et de leur art. Mais leurs paroles sont minuscules. Je ne les capte pas. Je vois les autres comme moi, qui payent pour faire des excursions chères et riches en intelligence. Quelques-uns en ont pour leur argent, paraît-il. Ils discutent entre eux, dans un langage qui ne trouve rien dans mon esprit. J’entende les mots, les phrases, mais je ne comprends pas. Il y a des notions qui me fuient. Je les connais, mais leur sens m'échappe. Donc je ne les connais pas. C'est comme si j'étais partiellement sourde ou aveugle...

     On ne me laisse pas être heureuse. Trop riche, peut-être ? On veut que je sois vieille. Mes enfants les premiers.

 

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires