Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

5 septembre 2018 3 05 /09 /septembre /2018 09:37

 

 

 

Avant propos

 

C'est la retraite, bien sûr. Et aussi la solitude.

Ce sont ces deux réalités qui m'ont fait décrocher le téléphone et appeler le Club de Bridge situé rue Maupassant, à Limoges.

Je devais faire quelque chose avec mon temps « sain ». Je suis un jeune retraité, en forme.

- Avec quelques problèmes d'hypertension, de diabète et cholestérol, pourtant.

Comme tout le monde, d'ailleurs1.

Je devais donc faire quelque chose avec ce temps « sain », mais aussi avec mes souvenirs de jeunesse, où je jouais assez souvent dans un cercle restreint d'intellectuels roumains. Forme d'évasion, bien sûr. Mais aussi, forme de surveillance. La Sécuritate nous offrait une « carotte ». En l'occurrence, elle permettait ce type de rencontres, tant qu'elles restaient « élitistes », contenues, surveillables.

- Surveillables, bien sûr, par infiltration de ces petits milieux insulaires ou, plus encore, par la collaboration d'anciens détenus, libérés par Ceausescu, après sa « rupture » d'avec l'URSS, détenus qui avaient réintégré le monde de l'intelligentsia roumaine après avoir signé leur engagement de collabos2...

 

 

En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)

Blog : www.alexandre-papilian.com/

1 Tout le monde d'ailleurs mais surtout (tout) le monde d'ici – si vous me permettez ce jeu de mots. Monde d'ici qui, patriotiquement, s'applique à nourrir l'industrie pharmaceutique française – aux frais de la SECU.

2 Je note ici le moment où, lors d'une partie, un de mes partenaires, se trouvant à côté de moi sur le balcon de notre hôte, pour fumer une cigarette, a chuchoté :

- Il vaut mieux que tu m'évites. Fais attention !

C'était un avertissement – où un test, je l'ignore aujourd'hui encore. C'était deux, trois mois avant mon départ pour l'ailleurs (« évasion », « fugue », comme on dit en Roumanie dans des cas pareils), pour y vivre, et pour ne pas mourir dans le pays de Ceausescu et Cie. – qui n'était plus le mien – du tout !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires