Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 09:40
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 3)
 
«  Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
De retour dans son bureau, situé juste à côté de « l’open » du Secrétariat de Rédaction, Stroë reçut la visite d’Icã Glande, son homologue des Rédactions en Langues, qui, massif, goujat et brutal, comme toujours, cherchait un refuge. Il fuyait Ginette, une ancienne assistante de production, qui, cancéreuse, toujours en vie et retraitée, rendait de temps en temps visite à ses anciens camarades et collègues.
 
Aujourd’hui, après avoir déposé son sac sur le bureau de Kkokko (l’assistante de la Rédaction en langue ***, qui l’avait remplacée), qui s’absentait pour n’importe quel motif, était sortie pour voir ses camarades des autres Rédactions.
 
- C’est qui qui a mis ça sur mon bureau ? avait demandé Kkokko, de retour dans la pièce, avec une évidente aigreur méprisante.
 
- Ginette.
 
- Pouah ! Cette femme ! La mort la cherche chez elle, et elle vient nous infester, ici !
 
Ces paroles furent vite relayées par la radio-couloir (la plus efficace des radios) jusqu’à Ginette, trois étages plus bas, où celle-ci bavardait en infestant l’existence d’autres ex-collègues. Ginette avait éclaté en larmes et, les yeux sortis d’orbites, les cheveux hérissés, avait fait irruption dans le bureau d’Icã pour lui demander réconfort et justice.
 
- Je me suis enfui comme un lâche ! soupira ce dernier en regardant Stroë, son ex-compagnon d’avant le Grand Caprice. T’as pas quelque chose à boire, par hasard ?
 
- Quand est-ce que tu m’as surpris à sec ?
 
Mais Stroë n’eut pas le temps d’ouvrir le petit frigo bien dissimulé sous le bureau et bourré de bouteilles diversement colorées : le téléphone sonna, et Stroë décrocha.
 
- Fais-le entrer !
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires