Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 08:37
Œuf de fou
- pseudo-satyricon -
(suite 9)
 
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
Explication (suite et fin).
 
La Brigade, donc, était pleine de techniciens. Débordait de techniciens. Vomissait les techniciens.
 
Un arrangement propre à RFCVIPMU faisait de la Brigade une Forteresse. Syndiqués jusqu'aux dents, ses techniciens jouissaient d'indemnisations généreuses de déplacement. Ils dispensaient des petits cadeaux à leur retour des mission. Leurs chefs, pas trop nombreux, recevaient de la part de chacun des techniciens des petites « attentions » individuelles ; ou des cadeaux collectifs un peu plus grands. Si ce n'était une enveloppe « bien pensée » carrément.
 
Corruption ? Non. Compréhension. Normalité sacrificielle. Du raisonnable. De la sympathie. De l'amitié. De la tendresse. De l'amour.
 
Les techniciens de la Brigade, en mission, se remplissaient « la panse visuelle » de réalités merveilleuses du monde. Chose qui nous ramène au début de notre explication présente, active. Les journalistes partaient parfois en mission ; chacun selon sa spécialité. Les techniciens partaient tout le temps ; sans spécialité aucune. Sans spécialité aucune, ils se nourrissaient sans cesse, à tort ou à raison – plutôt à tort – des merveilles dites du monde. Ils s'en gavaient.
 
Ils étaient des privilégies. Ils comptaient garder leurs privilèges. La grève – qui horripilait le staff de la RFCVIPMU – était pour eux une deuxième nature.
 
Comprendre qui pourra.
 
C'était l'opinion générale.
 
Les images ingurgitées et digérées absolument silencieusement par les techniciens de la Brigade, étaient liées d'une manière subtile et perverse aux diamants de la Présidence dont il y aura question plus tard.
 
Il s'agit d'une composante pas trop importante, mais quand-même, de la substance de l'Œuf de Fou.
 
C'est une donnée, un diktat.
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires