Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 08:16
Bagatelles
cueillies et inventées dans un Club de Bridge limousin par un Roumain d'origine divine
 
 
Encore
 
- Chez nous, ça se passe pas comme ça !
 
Chez nous, c'est à dire non seulement ici, dans le Limousin, mais ici, dans le Limousin élargi, en France ; voire ici, dans la France élargie, en Occident ; voire ici, dans l'Occident élargi, dans le monde civilisé – le nôtre. Le nôtre, qui ne serait pas le mien. Et cela parce que moi, en plaisantant, j'ai dit que ce serait à la femme de payer, et non pas à l'homme.
 
Mon interlocuteur-contradicteur est un homme de taille moyenne. Ni trop gros, ni trop maigre. La peau écailleuse, parsemée de tâches de vieillesse. Une belle chevelure non atteinte par la calvitie. Une dentition irrégulière et noircie mais soignée. Il utilise une prothèse auditive, comme la plupart de ses congénères. Son eau de Cologne est agréable. Il s'habille en Monsieur Tout le Monde, invisiblement, transparentement. Il a été dessinateur technique. Il est retraité.
 
- Je ne connais pas son nom.
 
Il connait le mien. Il porte un bracelet en or rouge.
 
- Qui peut être tout aussi bien en cuivre.
 
Qui peut.
 
Il n'a pas de signes distinctifs. Il n'a pas de signe du tout. Il est comme une lettre sans mot.
Ma sortie de gigolo le choque. Il n'imagine pas comment on pourrait se faire payer par les femmes.
Ségolène, en face de moi, essaye de lui faire comprendre que je parle en me reposant sur mes phéromones.
 
- Je dégage des phéromones.
 
Ce qui fait que les femmes se précipitent sur moi.
 
- Au risque de me tuer.
 
- Tel que fut tué le personnage de Suskind.
 
- Grand livre !
 
Le Parfum, c'est à dire, indeed.
 
- Grand !
 
- Grand – occidental – extérieur.
 
Enfin, elles se jettent sur moi comme les mouches sur le miel.
 
- Ou sur la merde.
 
Ou.
 
Ça ne change rien. Pour les mouches, je veux dire. Ni pour moi.
 
- Elles sont belles mes réflexions, plaît-il ?
 
Plaît-il !
 
Ce qui est drôle c'est le fait que je ne couche pas avec Ségolène. Ni Ségolène avec moi, of course.
 
- C'est une question d'âge.
 
De trop vécu. De désir à peine ressuscité que refoulé. De manque de courage. De mort.
 
- De vie.
 
Encore.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires