Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

23 novembre 2018 5 23 /11 /novembre /2018 08:05
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 24)
 
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
Le départ du chef de Service Sport fut en quelque sort gâché par Zakharias Cocâltau. Plus précisément, en sortant, le chef de Service se heurta à Zakharias Cocâltãu. Celui-ci le photographia dans son style, avec son regard éclatant d’une haine non-domestique. Ensuite, il ferma la porte.
 
- Qu’est-ce qu’ils ont tous aujourd’hui ? dit avec dépit le chef de Service une fois la porte du bureau du Coq-sans-crête fermée derrière le dernier arrivés des DG.
 
- C’est cette histoire de cette mission en Nomadie, répondit Virginie en faisant bouger ses fesses rondelettes sur sa chaise de secrétaire. Nomadie, c’est fou. C’est couru. Ou, du moins, ça rend fou !
 
Des hurlements de silence éclatèrent dans le bureau du Coq-sans-crête.
 
- Comme preuve ! dit la secrétaire.
 
Elle avait l’air déprimé.
 
- Quoi ? dit le chef de Service en tendant l’oreille.
 
- Ça, dit Virginie. Ces hurlements.
 
Elle paraît encore plus égarée, déprimée, au bord des larmes.
 
- Quels hurlements ?
 
- Ceux-ci. Ce sont même des foudres. Des foudres de silence. C’est tout autre chose que du silence foudroyé. Tu n’entends pas ? Mais qu’est-ce que vous avez tous ? C’est ça que d’être secrétaire. Une bonne secrétaire. Ce n’est pas seulement que d’avoir des fesses rondelettes et des jupes assez larges pour que le patron puisse te tripoter et bander lorsqu’il arrive aux porte-jarretelles et à la petite culotte (si tu en portes). C’est aussi ça. Je dirais, surtout ça. Savoir entendre et écouter le silence du tonnerre, comme on dit. Le silence de la foudre. Les foudres de silence. Le rien aussi, décliné en moult formes. En tout cas, c’est pas seulement les fesses rondelettes qui font la secrétaire. Elles n’ont rien à voir avec l’oubli et le souvenir, tu sais, mes fesses ? Or, c’est là le hic. C’est là le point stratégique et à la fois névralgique. C’est là que ça bouillonne. Je te le dis, parce que je t’aime bien, toi. Et parce que je me sens, parce que je suis toute seule. Je fais une déprime, c’est clair. Mais, n’empêche, la réalité est là. Sais-tu qu’est-ce que la solitude secrétariale ? On parle souvent de la solitude du pouvoir. Mais le secrétariat ? ! Qui prend en compte la souffrance des secrétaires enfermées dans leur silence contractuel ? ! Il est où le Christ du silence ? Je te le demande. Il est où ce Christ ? !
 
Le chef de Service fit un signe de salut (ou de lassitude ?) avec sa main. Il sortit. C’était un homme abattu qui divaguait dans le couloir.
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/
Partager cet article
Repost0

commentaires