Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

28 novembre 2018 3 28 /11 /novembre /2018 08:50
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 27)
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
Éclaircissement
En l’occurrence, de moins en moins de gens ordinaires acceptaient de prendre la responsabilité de RFCVIPMU. Il était de plus en plus laborieux de trouver quelqu’un désireux de prendre l’irresponsabilité de cette grande radio.
 
Les RFCVIPMUens, composant sans cesse et d'une manière non-différenciée la masse salariale, jugeaient avec un sourire de Joconde la tête de chaque nouvelle Présidence. Ils acceptaient, on dirait avec joie, le défi d’inoculer à la nouvelle Présidence les règles RFCVIPMUennes.
 
Avec joie, car de toute évidence le pari était faussé. Les Présidences avaient « des mandats » limités dans le temps, même si renouvelables. Les RFCVIPMUens, non. Pour les derniers, le temps n’avait pas de fin. Ni de commencement. Il n’avait même pas de dimensions. Pour ne pas parler de sens. En tout cas, les Présidences ne s'intégraient, ne se RFCVIPMU-saient jamais. À peine avaient-Elles le temps de faire connaissance avec la maison, qu’Elles devaient partir. Il est arrivé plus d’une fois qu’à la fin de son mandat, la Présidence sortante ne sache avec précision ni la masse salariale (dont personne ne pouvait maîtriser l’augmentation), ni le nombre des Services, ni la mission des Rédactions, ni la qualité des filiales, des radios partenaires ou des autres sous-traitants, qu’Elle avait présidés. RFCVIPMU était une structure qui recevait les Présidences comme on reçoit au sein d’une famille d’accueil un enfant handicapé, à problèmes – sans l’adopter, sans le digérer et, à fortiori, sans l’assimiler. Et cela depuis toujours et à jamais.
 
Fin de l'éclaircissement
 
<>
Un mot encore, pourtant :
 
- Le pari finissait toujours en cirque.
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires