Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 07:19
 
 
 
Quoi qu'on en dise ou en fasse
 
Isis a une tête oblongue, un visage brun-pâle, un regard ultra-bleu et abyssal, une collection de chapeaux vertigineux, un divorce en cours (avec des biens assez importants à partager – un haras et un manoir de dix-huit pièces, à la Souterraine, des actions par milliers et deux appartements, l'un à Paris, l'autre à Nice), quelques copies de tableaux célèbres confectionnées par ses propres blanches mains, qu'elle accroche en biais, « pour les différencier de l'original », et deux lévriers peureux, tremblant de tout leur squelette.
 
Elle est spectaculaire, mais elle ne sort que rarement. On ne sait pas vraiment où elle passe son temps.
 
- Le temps passe, quoi qu'on fasse !
 
Quoi qu'on en fasse.
 
Elle vit depuis un moment avec Jack.
 
- Et avec les chiens tremblants.
 
Jack a, à son tour, une épouse décédée, un frère logicien, une maison bourgeoise square des Émailleurs, un armagnac très apprécié par Fabienne – la meilleure bridgeuse que le Limousin ait connu dans son histoire passée et future – un regard qui ne te regarde jamais, et des pantalons au cul bas.
Marcelline, une des partenaires habituelles de Jack, a des beaux yeux incolores, ronds et luisants, des jambes courtes et des fesses pas trop-trop, un pays d'origine et un mari médecin, héritier d'une maison située Square des Émailleurs, tout proche de la maison de Jack.
 
Isis ne joue pas au bridge.
 
Marcelline n'a pas de chiens et ne peint pas.
 
Fabienne joue au bridge – comme une déesse ! – et apprécie dès que et tant que possible le très-très bon armagnac de Jack.
 
Tout ce petit monde existe.
 
- Dans la plus crue, brute et nue réalité.
 
Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.
 
- Quoi qu'on en dise ou en fasse.
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires