Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

2 février 2019 6 02 /02 /février /2019 15:19
France, bac de sable
Révélation : la France n'est qu'un bac de sable – pour Emmanuel Macron. Il convoque des maires, des non-maires, des ministres et des non-ministres, des présidents d'Agglos et de non-présidents d'Agglos, de Départements, de Régions ou de Dieu sait quoi encore – pour jouer au débat. Il aime s'écouter et peu importe le reste. Il est enchanté, parfois même excité comme une puce, notre Président.
 
Il est un garçonnet, notre Président. Il reconnaît parfois ses fautes sans comprendre que, à son niveau, une faute (reconnue ou pas) a des répercussions nationales qui demandent, qui imposent non pas une... reconnaissance et une demande de pardon, comme dans le cas une famille qui gère la croissance d'un gamin, mais un départ sec.
 
Les Gilets Jaunes, les Foulards et les Stylos Rouges, les retraités sans défense (hormis le vote) qui manifestent pourtant dans la rue, devraient le faire capter la réalité. Que ni-ni. La réalité hors jeu ne dit pas trop au Président. Les Gilets Jaunes, les Foulards et les Stylos Rouges, les retraités sans défense vaquent – dans le mental présidentiel – dans le même bac de sable du Président-Roi-Enfant, mais uniquement pour pimenter Son Amusement.
 
Sur le Pont Mirabeau, ce Président-Roi-Enfant immature, se penche et crache pensif, en philosophe, dans les eaux de la Seine qui ne cesse pas de s'y écouler...
 
Il est seul et content. Il est content et seul.
 
La réalité se soumet à ses désirs, à sa philosophie. Des maires, des non-maires, des ministres et des non-ministres, des présidents d'Agglos et de non-présidents d'Agglos, de Départements, de Régions ou de Dieu sait quoi encore, répondent à ses convocations et s’agglutinent dans les salles dessinées dans le bac de sables. Ils jouent, eux aussi, au débat. Avec le président infantile dont la Providence a garni notre France d'aujourd'hui. Ils forment la thèse ahurissante du jeu, tandis que l'antithèse, tout aussi ahurissante est composé de Gilets Jaunes, de Foulards et de Stylos Rouges, de retraités sans défense, et d'autres amusements présidentiels.
 
Et la Seine n'arrête pas de s'écouler sous la Pont Mirabeau.
 
N'arrête pas du tout.
 
Mais pas du tout, du tout du tout.
 
Sacrée Seine !
 
<>
 
Elle est où la maman capable de calmer ce président-enfant ?
 
Vite, il nous en faut une. Brigitte, qui pourrait jouer ce rôle (dans l'histoire personnelle du couple) n'en suffit pas.
 
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires