Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 08:22
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 67)
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
Scène
qui aura lieu ou pas en Nomadie,
une fois l’équipe de
RFCVIPMU
installée dans son hôtel
 
Nous nous trouvons dans la chambre de Yovanka.
Dehors, la capitale de la Nomadie est comme toujours, indéfinie, non-localisée et d’autant plus non-nominalisée ni nommée.
 
- Pas de dimensions !
 
- Pas besoin !
 
- Voire impossible !
 
L’air est chargé de vapeurs et d’aérosols bien odorants, dans la pièce. Yovanka vient de prendre sa douche et de se parfumer.
 
- Elle est à peine couverte du peignoir de l’hôtel.
 
Icã Glande, cravaté, se trouve en face d’elle, ses grosses mains mises sur les épaules fragiles de la jeune femme.
 
- Caresse ou tentations de déshabillage.
 
La jeune femme, frêle et pâle, regarde l’homme droit dans les yeux.
 
- Tu trembles, dit finalement l’homme. Pourquoi ? Je…
 
Les yeux de Yovanka sont secs, mais son expression dit qu’elle pleurait intérieurement.
 
Une longue minute passe en silence, et le regard de Yovanka, rempli de larmes sèches, de douleur et de reproche, change de lumière : la jeune femme paraît prête pour un abandon pervers, irresponsable et soulageant.
 
- Je sens l’inceste, dit-elle. Nous somme incestueux, c’est clair. Et ce ne serait pas désagréable. Tu es d’accord, n’est-ce pas ?
 
- Tu entends quoi par inceste ?
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires