Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

1 mars 2019 5 01 /03 /mars /2019 10:18
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 79)
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
- Il est bon à savoir d’abord, dit Stroë que la Nomadie n’est pas un pays francophone. Elle ne fait même pas partie de la Francophonie.
 
- Comment ça ? s’étonna Zakharias Cocâltãu. Alors, pourquoi un Sommet de la Francophonie en Nomadie ?
 
Le Directeur des grenouilles haussa les épaules avec ironie et mépris.
 
- C’est un truc dont je ne suis pas du tout le destinataire, dit-il en désignant d’un geste le fichier ouvert s’étalant sur l’écran du portable. Il n’y a même pas de destinataire. Par contre, il y a un auteur. Je crois savoir qui c’est. Mais peu importe. Il nous rend service, ce truc, et c’est suffisant. Donc, voilà ! Je cite :
» Mon actuel Ministre des Affaires Étrangères et des Tribus, Viorell Grassoull, est petit, court, rond et gros, comme la gomme d’un crayon à gomme pour un agenda de fillette obèse et masculine. Sa barbichette, un ancien modèle socialiste français, accentue ses traits inexpressifs, à la Botero ou pire encore !
 
- C’est qui qui écrit ça ? demanda Cocâltãu.
 
- Un nomadien, sans doute.
 
- Oui, mais qui ?
 
- Ça… !
 
Stroë haussa de nouveau les épaules en signe d’impuissance, mais son regard disait le contraire.
Zakharias Cocâltãu se tut.
 
Stroë reprit la lecture :
 
» On me fait savoir qu’une grande agitation règne au ministère. Viorell Grassoull doit seconder le Président de la Nomadie lorsque celui-ci recevra les Présidents invités. Parmi ceux-ci, le Président français, tout naturellement. Quant à Grassoull, il doit rencontrer certainement ses homologues français et francophones. Pourtant, la Nomadie n’étant pas francophone, Viorell Grassoull n’a rien à cirer de la Francophonie. Ce qui n’est pas, visiblement, le cas de ses homologues français et francophones, trop happés, voire violés par la francophonie qui leur est propre, ou, mieux et plus simple encore, par leur propre francophonie.
 
» Ce sera très intéressant de voir comment ils s’acquitteront de leur tâche, comment s’appliqueront-ils à imaginer des déclarations-devoirs anti-américaines, tout en pensant silencieusement et licencieusement le contraire, tout en se réunissant ici et là, ou ailleurs – le cas échéant en Nomadie –, au nom des problèmes sans nombre et sans issue de la Globalisation, de la Mondialisation, du Sans-Aucun-Intêret qui donnent des maux de tête à tout le monde, après la chute du Mur de Berlin (principalement) et (pour un certain nombre non-défini) après la chute dans le Grand Caprice – dont tous les rescapés ne sont pas sortis indemnes.
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires