Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

2 mars 2019 6 02 /03 /mars /2019 08:48
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 80)
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
Rétention d'information
 
Selon les machines à café, Stroë considérerait qu’on meurt trop autour de lui.
 
Il aurait dit, aussi, que le gouvernement trouve sa raison d’être dans les grèves du service public ; il faut que le service public, d’abord, mais d’autres services aussi, aient contre qui manifester.
 
Il annoncerait qu’il cherchera refuge dans l’Oubli béant offert par Gnito. (La salope ! – cris de Lãcrãmioara.)
 
(À propos du concept de refuge, voilà un cas très particulier et très symbolique pourtant. Le cas d’un très connu acteur de nationalité très globalilienne, un certain Xcérard Wepardieu. Étant très connu, proie mûre des paparazzi, il risquait d’être poursuivi par le fisc dans sa Globalie natale. Aussi, il entra en conflit avec son premier-ministre, qui le traita de minable. Il quitta la Globalie et trouva refuge et réconfort dans les bras d’un très connu Président International, un certain Kladimir Tsoupine. À partir de ce moment, l’Oubli commença son travail avec beaucoup de doigté – dans toute sa splendeur. Xcepardieu fut logé rue de la Démocratie, à Maransk, capitale de la Sordovie, une région située à environ 650 km à l’est de Psoscou, connue surtout dans la Globalie mais aussi dans le Monde pour ses camps de détention. Une fois casé, Xcérard commença à avaler de l’Oubli au-delà du supportable, au point de lui donner – à qui ? à l’Oubli, voyons – ses propres dimensions hyper-totales, de méga-star plus que connue, des dimensions perdues à perte de vue, dans l’inconnu, zone où les journalistes, apôtres du connu, ne mettrons jamais le pied. L’Oubli (re)commença à jouer ainsi le grand rôle existentiel de l’Inconnu.)
 
Icã, quant à lui, se considérerait appartenir à un autre temps. Il n’aimerait pas les shows médiatiques. Il s’opposerait, donc, aux pressions que Lãcrãmioara exercerait sur lui pour interviewer Viorell Grassoull. Cela ne lui inspireait pas grande confiance. Voire pas du tout ! Et puis, s’offusquerait-il, c’est quoi cette langue, cette langue nomadienne ? ! Elle n’est même pas méconnue !
 
- Justement, s’empresserait Lãcrãmioara de plaider sa cause. Une langue méconnue, quoi de plus banal. Tout le monde peut y accéder, tout le monde peut en avoir une ! C’est à la portée des tous. Mais une langue de Nomadie, une langue nomadienne !… Tu te rends compte ? Tous les Nomadiens du monde entier, venus des tous les pays et des toutes les langues, la pratiquent. Il n’y a que Dieu qui pouvait faire ça. Et encore ! En tout cas, Grassoull… 
 
Fin temporaire de la rétention d'information
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires