Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

3 mars 2019 7 03 /03 /mars /2019 08:42
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 81)
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
Il (Stroë) continua à lire à haute voix :
 
» En tout cas, Grassoull forme un couple célèbre, là, en Nomadie, avec un certain Humanitas Sttrattullatt. Leur amitié dure depuis leur jeunesse.
 
» Humanitas Sttrattullatt est aujourd’hui, en apparence, le plus grand commerçant des livres non-écrits, à ne pas écrire et surtout non-lus et à ne-pas-lire. En apparence, car, en réalité, c’est un grand, le plus grand infuseur de culture confuse dans la diffuse société nomadienne. Tout le monde lui tire sa révérence, car ce n’est pas rien de fusionner avec autant de confusion avec le diffus.
 
» Dans leur jeunesse, les deux, Viorell Grassoull et Humanitas Sttrattullatt, ont fréquenté la plus grande personnalité nomadienne de l’infusion, Tchiorap Nojita.
 
» Les deux jeunes, Viorell Grassoull et Humanitas Sttrattullatt, ont quitté dare-dare leurs études de comédiens commencées avec brio – ils avaient, tous les deux, un de ces talents, surtout lorsqu’il s’agissait des grimaces inexpressives, qui étaient leur dada !… –, pour aller s’isoler avec Tchiorap Nojita dans une des cavernes que la société nomadienne de l’époque savait mettre à la disposition des détenteurs de caprices anciens interdits.
 
» - L’infusion du confus dans le diffus en faisait partie.
 
» Ce qui attirait le plus les jeunes Viorell et Humanitas était la confusion du maître de l’infusion. Une confusion qui allait comme un gant à la diffusion dans la masse nationale nomadienne.
 
» Après des années et des années d’études et de travaux communs, Tchiorap Nojita mourut, et ses disciples profitèrent de l’occasion pour se libérer de sa pression/oppression confusionnelle.
 
» Il le dénoncèrent comme mort.
 
» Ils brisèrent le socle sur lequel la société nomadienne diffuse avait hissé son gourou de la fusion confuse, et commencèrent à se partager le gâteau confusionnel nomadien, en pratiquant un nouveau style d’infusion du confus dans le diffus.
 
» Dorénavant, l’infusion n’était plus de mise. La confusion généralisée et théâtralisée (mise en comédie) selon le talent des deux amis devint dominante.
 
» Ensemble, ils dirigent maintenant l’Opinion de la Nomadie. C’est à dire, la Grande Inexistante. Ce qui n’est évident pour personne. D’où leur importance extraordinaire pour la civilisation actuelle ; pour la Civilisation-tout-court !
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires