Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 07:24
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 126)
 
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
Elle n’était plus jeune. Elle était habillée en gouttière, comme de coutume.
 
- Elle se trouvait pourtant un certain charme.
 
L’aura de son parfum lourd frappa les narines sensibles de Stroë.
 
- Mmm, c’est très bon ! C’est quoi ?
 
- Ça te plaît ? C’est un secret.
 
- Mmm, ça sent vraiment très bon. Très. Mais, ne reste pas là. Finissez d’entrer, donc, comme on dit chez nous. Entre, entre.
Stroë se retira pour laisser la voie libre à la journaliste. Celle-ci pénétra dans la suite directoriale. Ses hanches bougeaient à la française : fortement mais pas exagérément, ni vulgairement. Le zinc de ses habits jetait des éclats.
 
- Toi aussi, tu sens bon, dit-elle en passant près le Directeur et en se faufilant dans le salon. Comment se fait-il que tu sois seul ? Je te dérange ?
 
- J’avais quelque chose à finir. Mais ça peut attendre. J’en avais même marre. Donc, je te suis même reconnaissant. Assieds-toi, je t’en prie.
 
- Merci.
 
La journaliste appuya ses fesses contre la table sur laquelle il y avait encore la lettre de Stroë. Celui-ci s’approcha et rangea les papiers et le stylo.
 
- Tu veux boire quelque chose ?
 
- Non, merci… Ce ne serait pas long… Voilà…
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/
Partager cet article
Repost0

commentaires