Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

10 mai 2019 5 10 /05 /mai /2019 06:22
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 131)
 
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
Distorsion (suite et fin)
» Ébauche de synthèse
de ce qu'ont débattu
ces deux chameaux, ces deux vaches,
ces deux mouches, pithécanthropes,
chipies, baleines, poules chauves
et autres chiennes de limaces.
 
» Lãcrãmioara,
 
» Elle attend de Viorell Grassoull qu’il sauve Icã, certes, mais qu’il le détruise en même temps.
 
» Les choses, loin d’être simples, sont toutefois exprimables.
 
» Avant que le Grand Caprice n’agisse selon sa loi, c’est-à-dire selon ses caprices, en fondant ainsi l’époque où le caprice faisait (et fait) loi et foi, le couple Icã-Lãcrãmioara avait deux filles. Florence et Violence. Il serait superflu de rappeler toute cette vieille histoire ante-Capricieuse. On se contentera de dire que Violence, l’aînée, et Florence, la cadette, étaient sorties complètement du souvenir de ces deux rescapés du Grand Caprice, Icã et Stroë. L’oubli, très utile au journaliste branché, était actif dans ces deux Directeurs de RFCVIPMU. (Ils devaient oublier les nouvelles de presse, une fois celle-ci mâchées, mais nullement assimilées, et crachées au public. Le mécanisme de l’oubli devait se laisser pénétrer dans la chair, se laisser s’incarner au point de basculer en réflexe ou, pour bien achever la chose, en instinct.) On dirait qu’il s’agissait d’un vrai talent. Le talent de l’oubli étant, paraît-il, plus approprié aux temps modernes que n’importe quel reflex ou instinct. Le talent de l’oubli était d’ailleurs plus élégant que n’importe quel réflexe ou instinct, qui n’étaient que triviaux, voire blessants par leur nature animale et par leur goujaterie.
 
» Icã et Stroë, donc, avait complètement oublié Florence et Violence.
 
» - Eux, oui. Mais Lãcrãmioara, non.
 
» Lãcrãmioara savait pertinemment que ses deux rejetonnes avaient bénéficié de la protection de Viorell Grassoull. Une fois le Grand Caprice passé, Grassoull, par respect pour l’ère ante-capriciale et pour celle capriciale proprement dite, par respect pour Lãcrãmioara, implicitement, les avait prises sous son aile protectrice. Il était un converti, certes, mais pas un traître. Il gardait quelques valeurs capables de rendre le monde supportable. Il avait considéré que les filles d’Icã et de Lãcrãmioara, Florence et Violence, ne méritaient pas de passer par des procès politiques capricieux, comme tant d’autres malheureux pris par le cyclone du Grand Caprice. En bénéficieraient-elles, encore, de cette protection peut-être ? Lãcrãmioara savait aussi, pertinemment, que cette chipie de Gnito, visait non pas Stroë, accessoirement patron des Français de RFCVIPMU et porteur éternel de la valeur combinée du Grand Larcin et du Mélodrame, mais Icã, accessoirement patron des Langues de RFCVIPMU et éternellement son mari. C’était là, dans l’être d’Icã qu’elle voulait inoculer son venin, son Oubli, la salope ! Lãcrãmioara ne pouvait pas permettre cela. Non pas qu’elle aurait aimé Icã. Elle n’était pas capable d’aimer. Ce n’était pas ça, donc ! Mais, quand même ! – Ça va pas, non ?
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com

Partager cet article

Repost0

commentaires