Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

6 juillet 2019 6 06 /07 /juillet /2019 14:14
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 157)
 
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
...Dialyse, transfusion, lavement avec
du sans-couleur (le noir) du Silence...
Rien n'est trop bon, trop bien pour RFCVIPMU.
RFCVIPMU
vit à l'heure du néant,
à la vitesse du néant...
 
Paris, deux heures du matin. Juste avant que la situation ne se dégrade…
 
Dans la cabine vitrée du KB, le technicien de nuit somnole allongé en jeune victime sur deux chaises incommodes. Les téléphones, sonnerie réduite, s’activent de temps en temps, mais il ne s’empresse pas de décrocher.
 
- Même si l’appel venait de Hong Kong ou de Los Angeles, où il ne faisait pas nuit et où la vie diurne produisait des news, ici, à Paris, il faisait nuit, on ne produisait pas de news et la vie diurne d’ailleurs n’avait qu’à se mettre à l’heure de Paris qui, elle, était, notoirement, c’était vrai, une réalité, la réalité, irréfutable.
 
Dans l’espace « open » d’à côté, les quelques journalistes de nuit s’ennuient dans une atmosphère passablement viciée par la cigarette, silencieuse, soporifique. Devant les écrans de leurs postes de travail, ils font défiler les nouvelles de l’AFP (venues d’ailleurs, de Hong Kong, de Los Angeles, etc., et cernées/censurées/formulées/inventées par le Bureau parisien de l’Agence…), ils rédigent des petits papiers, des chapeaux pour les correspondances lesquelles, défiant toute résistance technique ou autre, arrivent quand même dans l’ordinateur et attendent leur toilettage pour leur mise en bouche et en onde, ou bien ils consultent sur Internet des sites ludiques, porno, boursiers, des jeux…
 
…En ce moment, la situation…
 
...En ce moment, la situation s’organise comme dans un monde interdit de toute probabilité...
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/
Partager cet article
Repost0

commentaires