Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

10 juillet 2019 3 10 /07 /juillet /2019 06:27
Œuf de fou 1
- pseudo-satyricon -
(suite 158)
 
« Quelle est la différence
entre nous et une maison de fous ?
Ils ont une direction lucide, eux ! »
Blague audiovisuelle.
 
« La folie de l’homme raisonnable
est anatomisée à fond par
le clin d’œil du fou. »
Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57
 
 
...Dialyse, transfusion, lavement avec
du sans-couleur (le noir) du Silence...
Rien n'est trop bon, trop bien pour RFCVIPMU.
RFCVIPMU
vit à l'heure du néant,
à la vitesse du néant...
(suite)
 
En ce moment, la situation s’organise comme dans un monde où le présent intervient selon des règles tantôt comprimées, tantôt euphorisées. À savoir, les règles de l’inattendu et, finalement, celles du chaos.
 
Et pour cause. La machine à café, où tout avait commencé, se met à vivre.
 
- À sa manière.
 
Elle cliquette de toutes ses vis, vitres et roues. Elle balbutie de tous ses tuyaux.
 
Il n’y a personne autour.
 
Dans le silence nocturne du couloir, cliquetant et balbutiant, elle commence à cracher ses gobelets remplis de morceaux de quelque chose sans nom, d’un *** capricieux ».
 
<>
 
…Le désastre gagna ensuite en violence. Interdite, en principe, d’explosion atomique, mais aussi de lèpre, de peste, de cancer, d’érysipèle, d’hémorroïdes, ainsi que de beaucoup d’autres, la machine à café avait, pourtant, de la fièvre. Elle avait aussi le hoquet. Elle frissonnait et tremblait.
 
Toute RFCVIPMU commençait à ressentir les vagues de l’horrible désarroi qui émanait nocturnement et anti-matériellement de la ferraille fermentative à café.
 
La machine avait des hallucinations. Virtuellement, la diarrhée. Elle était incontinente.
 
- Elle avait aussi un eczéma.
 
Avertissement
Toute ressemblance
avec ce qui s'est passé,
qui se passe
ou
qui va se passer
à RFI
a été, est ou sera
fortuite.
 
Pareil pour toute différence.
 
 
En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)
Blog : www.alexandre-papilian.com/

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0

commentaires