Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

10 décembre 2019 2 10 /12 /décembre /2019 09:56

Quatre formes nécessaires de folie obligatoire – Mourir 34

 

Seul, seul, seul de chez seul. C'est atroce.

Parti, revenu, la même chanson. Seul, toujours seul.

Me voilà, me revoilà ! Bingo ! Seul, toujours et encore seul !

Et ceci pour que cela continue.

<>

Atroce.

<>

Me revoilà dans ce lit qui sent moi-le-Vieux-qui-ne-peut-pas/veut-pas-mourir. La sensation est spéciale, retournée comme un gant. C’est du post-sentiment. Son contenu n'accepte pas la parole. Son environnement, pareil.

L’au-delà grouille des choses qui non seulement expliquent mais justifient notre existence. Des choses qui donnent un contenu au jeu conceptuel assez douteux, imposé par la langue inter, intra et/ou trans-humaine, qui donnent une valeur, un prix à notre existence. Qu’est-ce que l’on pouvait être, qu’est-ce que l’on aurait pu être lorsque l’on était, lorsque l’on fut Je Suis – pour que finalement on soit plus rien ?

<>

Seul suis-je parti. Seul suis-je revenu.

Seul.

Entre deux solitudes, le rien existe seul. Mon existence a été interrompue par du rien. L’inexistant m’a fracturé, m’a interrompu. Le rien, l’inexistant se sont avérés actifs, en vie.

Il y a des moments où j’existe ; d’autres où je n’existe pas ; et d’autres encore où j’existe et n’existe pas en même temps. Voilà ce qui est vrai !

<>

À quoi bon regarder vers le futur ? L’existence et l’inexistence y font corps commun. Soupe commune. Pot au feu. Bouillabaisse. Tchorba. À quoi bon les regarder ?

 

 

En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires