Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

14 janvier 2020 2 14 /01 /janvier /2020 11:18

Quatre formes nécessaires de folie obligatoire – Mourir 45

 

On m’avertit que le moment de la sortie de l’hôpital approche. Ce n’est pas que je pourrais marcher tout seul. À peine puis-je me mettre sur mon séant. C’est pourtant la solution : mourir chez soi. On n’est plus la même personne selon qu’on meurt chez soi ou ailleurs.

<>

Devant mes yeux, un regard négatif. C’est mon image reflétée par ceux qui m'entourent. Ils ne veulent plus de moi. Ni les miens, ni les médecins, ni les infirmiers, ni les aides soignantes. Que j'aille chez moi. Ou chez le Diable. Au Diable. Ils ne veulent plus de moi ni à l’hôpital, ni dans ce monde. Ils ne veulent plus de mon monde. Ils ne veulent plus de moi, tout court. Leur regard, toujours le même, arrive chez moi comme espacé dans le temps. Interrompu, il est quand même unitaire et seul. Unique.

Je suis seul, face à ce regard. Face à ce Diable. Je suis unique.

<>

On n’entend pas avec sa langue, son pancréas ou sa rate, on ne voit pas avec ses genoux, ses ongles ou son acné juvénile. Pourquoi on ne goûte pas avec sa rate ou avec ses cheveux, avec ses glandes sudoripares ou que sais-je encore, avec l'organe du vide ?

En soulignant avec une parfaite suffisance mais aussi avec superbe que « c’est la fonction qui crée l’organe », la théorie adaptative, dite évolutionniste, n’est ni vraie ni fausse que partiellement. On agit dans un environnement, dans un système géré par la nécessité. On agit selon la nécessité. C’est à dire, on s’arrête là où la nécessité (baptisée avec une parfaite suffisance mais aussi avec superbe, « fonction »), cesse ; en d’autres termes, on s’arrête au bord de l’amour, là où commence Dieu.

 

 

En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)

Blog : www.alexandre-papilian.com/

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires