Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

20 janvier 2020 1 20 /01 /janvier /2020 11:01

Quatre formes nécessaires de folie obligatoire – Mourir 48

 

Lucie, adorable, fine et fragile, animée d’une forte envie de croquer la vie. Elle m’a apporté aujourd’hui un carton peint et un rouleau de papier de soie portant quelques signes chinois. Le premier « parle » de la mort. C'est l'image de ce que la petite se fait de moi. Des transparences jaunes et vertes, pâles, qui se cernent et s’assiègent l’une l’autre. Des traces fines de brun, avec un soupçon de bordeaux, et des brillances noires qui donnent un certain contenu (pour ne pas parler de sens) à l’image. Une mort en vie.

Une certaine sagesse, s’empare de la petite, en lui ouvrant des perspectives trans-humaines. À moins que ce ne soit le contraire. À moins que ce soit la petite qui introduit lesdites perspectives dans ce monde. En l'occurrence, ce carton pourrait être l’œuvre d’une possédée. Une possédée douce, apprivoisée, privée sans souffrance du libre-arbitre. D’où cette sérénité que Lucie rayonne en dépit de la démence et du macabre de son carton peint…

Mais rien n’est moins sûr que ce qui vient d’être dit. Je me trouve dans une position où les informations n’ont plus de sens. Les fonctionnalités de jadis ne remplissent plus leur travail. L’être que l'on l'est maintenant, c’est à dire ici, étant ainsi quelque chose de nouveau. Du moins pour soi-même qui, pourtant, garde une certaine auto-continuité ou auto-pérennité.

Enfin !

L’autre, je veux dire, le rouleau de papier de soie que Lucie m’a apporté aujourd’hui, porte huit signes chinois. Cette fois, elle n’est plus possédée, la petite, mais délicate (très). C’est quelque chose liée au Soleil. Le Soleil en tant que Lune de la journée. Enfin, quelque chose de ce genre. La petite n’a pas été capable de me certifier le sens exact de ce qu’elle-même avait calligraphié sous l'emprise d'une « dictée ». Elle soutient pourtant que l’on y trouve pas mal d’amour transcendantal, de l’humour. Ce n’est pas de l’écrit « bête », mais de la calligraphie.

Les yeux vairons de Lucie coupent l'être de la petite en deux. J’aimerais mourir.

 

 

En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires