Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

21 mars 2020 6 21 /03 /mars /2020 09:35

Quatre formes nécessaires de folie obligatoire – Ne pas mourir 5

 

Notes Initiatiques

cueillies dans les feuilles envoyées à Patrice

par le Travesti avant son suicide

Lorsque tu as une vraie idée, elle ne reste pas dans ta tête. Elle se mêle aux composants de ton sang, pour pénétrer ton être profond. C’est de cette manière que tu arrives à reconnaître les idées valables, qui ont été pensées. (Ce qui suppose qu’il existe des idées qui n’ont pas été pensées. Vrai ! Comme il est vrai qu’il existe des pensées sans idées.)

En suivant cette voie, l’amour pourrait être intégré dans la catégorie des idées vraies.

L’amour vrai n’est pas une perte de conscience, mais un réveil de l’être.

L’amour fait en sorte que la tête (qui pense) arrive à sentir, et que le corps (qui sent) arrive à penser.

De surcroît, il n’est pas exclu que la mort se trouve dans la même configuration que l’amour.

<>

Elles me pistent. Je les retrouve beaucoup trop souvent au chevet de l’Immortel. Moi, je vais le voir seul pour qu’il me dise ce qu’il a vu. Qu’il me le dise à moi seul. Pas à la meute de médecins qui ne savent même pas de quoi on parle. Mais je me heurte à elles. Elles sont trop présentes au chevet du vieux. Plus encore. Lucie traîne trop souvent dans la loge de ma mère. Un petit complot ? D’où une question embarrassante : serais-je en train d’être enseveli par une paranoïa galopante ? _______________ Gobé ?

<>

Certes, quoi de plus commode que de se libérer de sa responsabilité et de se livrer à sa folie ? _______________ Il faut faire confiance à la folie. L’exemple des ermites, à moitié fous _______________ et plus si/car affinités _______________ , peut servir.

Le monde pourtant prend un autre chemin. La communauté humaine ne cesse pas d’accroître. C’est la personne contrariée, la solitude violée qui régit le monde.

Le monde devient de plus en plus un amas de cellules humanoïdes soumises aux lois spécifiques du genre, inhumaines car cellulaires.

<>

Patrice n’a personne avec qui pouvoir en débattre. Fidèle à une certaine idée concernant la paranoïa « interne » de l’individu, il ne trouvera jamais ses pairs. Il estime ne pas en avoir besoin. _______________ Il est content de sa liaison avec Lucie. La vision vaironne et artistique de ce bourgeon de femme lui offre une autre singularité que la sienne. Une offrande dont il languit. _______________ Une griffe extérieure scratche son âme. Oui, il en possède une, Patrice. Une âme océanique, impropre, amorphe, infinie.

<>

Néanmoins je ne suis pas content. Je ne comprends pas leur motivation. _______________ Au fait, comprendre me fait peur.

Je n’ai pas peur d'avoir couché avec l’Ineffable, avec maman, avec Lucie. Avec moi-même. _______________ J’ai peur de comprendre l’acte. _______________ Je met en fonction ma fabrique interne de brouillard.

<>

Patrice ne me croit pas lorsque je ressens ça. Lorsque je vis ça. _______________ Patrice c’est moi, je le sais bien, on le sait bien, nous le savons bien. Ce qui affole et complique indéfiniment et infiniment la chose. _______________ Il ne crois pas que, après avoir couché avec l’Ineffable, je couche aujourd’hui avec maman, avec Lucie et avec moi-même. _______________ Il est peut-être jaloux. _______________ Je suis peut-être fou. _______________ Ma production de brouillard augmente. _______________ Je le fait aussi avec l'Immortel.

 

 

En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires