Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 08:58

Quatre formes nécessaires de folie obligatoire – Ne pas mourir 10

 

On s’opposa à l’intervention de l’Histoire dans son existence. _______________ Une place toujours plus grande fut réservée au chaos, à l'Occident. _______________ Et au mauvais goût partout – par le Vide Universel. _______________ Patrice fut secoué par un sentiment étrange. Du héroïsme inutile. _______________ Sa petite Ineffable, recroquevillée, endolorie se montrait toujours maîtresse de ses réactions. Et de ses réflexions. _______________ Les livrait avec douceur et parcimonie. Prenait soin de ne pas fatiguer son interlocuteur, de ne pas l’envahir. Comme s’il ne s’agissait pas des réactions ou des réflexions, mais des appels adressés à l’avenir._______________ Des… prévisions. _______________ L'Ineffable était un champs parfait pour cette bataille. _______________ Prenait un raccourci très raide et déclarait vouloir comprendre le monde scientifiquement et se l’approprier artistiquement. Du romantisme caduc mais très fort. Une tâche surhumaine, sans doute. Impossible peut-être pour elle, en tant que femme, en tant que mère. Ou, qui sait, en tant que malade. _______________ Malade de son fils.

Le fils de la vieille, le travelo, était un zombie qui tirait (tétait) son énergie existentielle (maladive, déviée, d’avorton admis temporairement parmi nous) de sa mère. _______________ Cosmiquement parlant (oui, cosmiquement, et tant pis pour ceux qui n’ont pas le courage de reconnaître leur propre dimension cosmique), si l’Ineffable pouvait être comparée à la Terre qui, tout en recevant beaucoup d’énergie du Soleil, possédait quand même une certaine capacité énergétique propre, le fils pouvait être assimilé à la Lune. _______________ Tant il était exsangue, an-énergique, en montrant toujours au monde la même face livide et inanimée.

- Cela étant, continuait Patrice, il est étonnant que les esprits auxquels j’ai affaire ne se montrent sensibles qu’à l’éventualité de l’extinction du Soleil. Ils n’examinent pas la possibilité de la disparition des planètes. Ils ne voient pas l’utilité de calculer les conséquences que ce fait pourrait avoir sur l’équilibre (vu comme un processus métabolique) du Soleil. _______________ De même, je n’ai jamais entendu quelque chose concernant la disparition de la lune, qui pourrait ébranler l’existence terrestre.

Consommer et/ou fabriquer de l'énergie. Dans quel but ? _______________ C'est quoi l'énergie ? Dans quel but serait-elle quelque chose ?

 

 

En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires