Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 07:04

Quatre formes nécessaires de folie obligatoire – Ne pas mourir 13

 

Je suis un homme sans monde. Une personne sans monde. Quelqu’un loin de toute histoire, loin d’avoir une histoire, loin d’être un personnage. Le monde grouille d’histoires et de leurs personnages. Je ne suis pas l’habitant du monde des histoires composant l’Histoire, voire l’Humanité. Ce monde a besoin de personnages porteurs d’histoires. Je n’en ne fais pas partie._______________ Je me permet de dire que, si j’existais, je devais être le JE SUIS._______________ Je ne suis pas une personne trop sympathique.

<>

Si l’Histoire voulait nous porter, avec ou sans histoires, nous lui souhaitons beaucoup de courage. Ça ce fera sans nous. Nous ne portons pas les histoires (les envies, les rêves) de l’Histoire._______________ Nous, Patrice-Moi, n'avons pas des qualités qui fassent frémir. Nous n'avons pas des qualités tout court. Même si ce sont les qualités de tout un chacun qui rendent le monde saisissable, qui lui donnent de la consistance, qui créent sa réalité.

<>

Pour la vieille, les différences entre l’âme, l’esprit et la volonté étaient devenues insaisissables. Il n’y avait pas d’affrontement entre la vie et la mort. La vie et la mort étaient, sinon la même chose, de la même nature.

Pour le vieux, au contraire, le clivage entre la mort et la vie se montre beaucoup plus fort. Ses cellules s’efforcent de mourir selon la règle qui leur avait été donnée. _______________ Mais on s’y oppose. _______________ On : la famille de l’Immortel agacée. On : un mauvais Dieu.

<>

Pour moi, le corps truffé de neurones dont l’activité contourne l’univers de la parole _______________ l'univers qui parle _______________ les mots sont inutiles. En tout cas, inadaptés.

(Ce type de neurones ont affaire par exemple aux couleurs ou aux odeurs. Ils fabriquent des couleurs ou des odeurs dans le corps humain. Des couleurs ou des odeurs différents, parce qu’eux-mêmes, ces neurones sont spécifiques, différents.)

D’une certaine manière, c’est cette qualité qui m’attache à Lucie. Pour elle c’est pareil. Elle n’est pas adaptée à la parole mais aux formes et aux couleurs (qu’elle porte de par le monde autrement que la plupart des gens).

 

 

En vente chez moi et sur Amazon (version brochée), sur Kindle (version ebook)

Blog : www.alexandre-papilian.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires