Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 11:07


Parmi les personnages les plus sympathiques et en plus très estimable se trouve – de mon point de vue, du moins, Robert Badinter. Anthropomorphiquement correspondant à l'intellectuel progressiste type, idéal, il a à son actif l'abolition de la peine de mort – en France (ce qui est déjà pas mal) !

Je ne sais pas si cette abolition est socialement bonne ou mauvaise. Et finalement « le socialement » n'est pas vraiment ma tasse de thé, comme disait l'autre. Mais je sais que chaque personne, même la plus psychopathe ou estropiée, a le droit à la rédemption (même si on ne sait pas très bien qu'est-ce que la rédemption dans notre époque d'immenses carnages et d'expansion astrale, de réductions nano-spatiale et de virtualisations, de bébés éprouvette-médicament-clonés et de l'euthanasie).

Je le sais profondément, en mode direct, pour ainsi dire. De la même manière comme « je sais » une couleur ou un son.

Je pense que nombreux seront d'accord avec moi et encore plus nombreux vont commencer à comprendre ce que je viens de dire, maintenant, après le désastre qui a touché le Japon. Qui nous a tous touché.

- Tous !

Dans ce contexte, la lutte extrêmement noble que mène ce grand Monsieur, en essayant d'outre-passer les furies catastrophiques et pas moins désastreuses de l'immigration et de l'anti-immigrations, fait pitié.

D'ici à dire que Badinter lui même ferait pitié ne serait qu'un pas. Que je m'en garderai absolument de le franchir.

Absolument !

De !

Partager cet article

Repost0

commentaires