Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 13:55

Je reprends le petit article publié tout à l'heure, pour apporter une correction nécessaire : Ce n'est pas dans le Monde que BHL ait publié récemment quelque chose au nom de 61 tribus libyens, mais sur le site Internet de « la Règle du jeu », dirigée par l'ex-philosophe, actuellement chef de guerre, et futur...

Le reste... reste inchangé.

Notamment :

Le titre dit presque tout. Bernard-Henri Lévy a publié récent quelque chose dans Le Monde, au nom de 61 tribus libyens.

Ce qui veut dire, que le peuple libyen, dont on fait autant de cas ici, en France, n'est pas vraiment un peuple mais un amas de tribus.

Ce qui veut dire, aussi, que BHL « maîtrise » la situation de ces 61 tribus libyens au nom desquels il parle dans Le Monde.

Ce qui veut dire qu'on ne sait pas quel est le nombre total des tribus libyens (des centaines, des milliers...?).

Ce qui veut dire, que BHL a trouvé un territoire où son excitation sans but, parce que sans sens, vu le désert libyen, pouvait se développer à sa guise – à l'infini, en désert.

Ce qui veut dire que BHL pourrait difficilement s'occuper aussi de la Syrie, où le peuple existe et où il n'y a pas place vraiment pour des roquets et dont la situation géopolitique est infiniment plus grande que celle de la Libye.

Ce qui veut dire, enfin, que la France et la Libye devraient profiter de la situation nouvellement crée. A savoir, remplacer le Kadhafi par le BHL.

- Et tout le monde sera bon, et tout le monde sera gentil.

Vive le nouveau président tribal libyen, BHL !

Partager cet article

Repost0

commentaires