Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 08:55

 


La démocratie n'est pas toujours bonne.

« Je crains que nous n'avons pas fait le bon choix », disait récemment un port-parole de l'UMP, le parti au pouvoir. Il parlait de l'implication de la France dans la lutte pour le pouvoir en Côte d'Ivoire.

Serait-on en droit de se demander pourquoi avons-nous fait ce mauvais choix ! ?

- Et qui serait ce « nous », responsable de ce choix ! ?

Quant à la Libye, personne ne trouve opportun de dire la même chose. Même si c'est tout aussi évident et tout aussi vrai :

- Là-bas, la France est en train de perdre la guerre déclenchée par BHL via Sarko.

On dira que, autant dans un cas que dans l'autre, la responsabilité revient aux chefs de guerre... locaux. Quant aux chef de guerre de l'extérieur, qui envoient leurs avions et hélicos tout aussi chirurgicalement tueurs que n'importe quels autres engins de ce type, sans pour autant savoir finir leurs guerres, comme les locaux, d'ailleurs, partis, ceux derniers non pas en guerre, mais en génocide, ils sont doux comme les plus doux des Agneaux.

On ajoutera à ceux-ci le problème des « migrés » (ni immigrés, ni émigrés) tunisiens qui envahissent l'Italie dans leur « migration » vers la France.

Aussi la peur bleue de Front National et de sa Marine.

Et encore, celle niponno-nucléaire.

Plus celles des OGMs, des mères porteuses, des hétérosexuels, de la langue anglaise, des préservatifs, des hooligans, de terrorisme, du crash boursier, de la puissance chinoise, de la mafia ex-yougoslave (ou simplement albanaise)...

Voilà quelques signes de vie névrosés donnés par notre France d'aujourd'hui.

Névrose des signes ? Névrose de la France ?

Ou quelque chose d'autre ? Comme, par exemple, des erreurs plus que significatives, tel que la confusion entre « le débat sur l'identité nationale » ou celui sur « la laïcité » avec « le débat sur l'islam ». Ou celle de dire « fellation » au lieu d'« inflation ». Ou celle d'indiquer comme lecture préférée « Zadigue et Voltaire »... Des erreurs enracinées dans le plus vieux vice de l'humanité, la bêtise.

Vice démocratiquement répandu sur la surface de la terre !

Voilà pourquoi la démocratie n'est pas bonne.

- Décidément !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires