Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 08:33

 

  Les médias français nous font part du voyage du premier ministre, François Fillon, à Moscou. Il nous disent que les discussion tourneront autour d'un couvercle supplémentaire destiné à couvrir le réacteur de Tchernobyl, qui ne veut pas mourir...

Paranoïa journalistique ou pas, je crois que la seule chose vraie dans cette nouvelle est celle concernant le voyage fait par François Fillon. Il se trouve à Moscou, je crois. Ou quelque part ailleurs en Russie. Ça, je crois que c'est vrai. Mais je ne crois pas qu'il discute avec son homologue, avec Vladimir Poutine, le problème du réacteur de Tchernobyl.

Ils sont trop fort ces deux numéros deux – plus forts même et en réalité que leurs numéros un respectifs – pour s'arrêter sur des sujet tellement techniques...

Je crois que les deux (plus forts que les forts) examineront surtout la situation en et de la Libye.

La guerre qui détruit ce pays dure depuis un mois. Le pétrole fourni par ce pays au monde commence à manquer...

Alors, le Français va demander au Russe s'il voyait un inconvénient si l'occident détruisait vraiment Kadhafi ? Car la Russie sans s'opposer formellement aux attaques occidentaux contre les installations militaires de Kadhafi, ne les a approuvé formellement non plus.

Le Russe va regarder avec un reproche malicieux son interlocuteur. C'est la France qui avait pris l'initiative de faire ce qu'il se passe maintenant en Libye... Qu'est-ce qu'elle veut maintenant ? Du pétrole, peut-être ? Du pétrole libyen – ou russe ?

...Et j'arrête ici mes supputation de vieux journaliste qui ne cesse pas de subodorer toutes sortes de choses...

- Tel que les deux numéros deux serait plus forts que leurs numéros un respectifs, par exemple ?

Tel !


Partager cet article

Repost0

commentaires