Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 09:03

 

 

Je lis dans un journal roumain que Nicolae Manolescu, directeur de la publication littéraire România Literara aurait censuré Rodica Zafiu, connue et reconnue spécialiste linguistique qui, elle, aurait pêché par avoir écrit un article consacré au plagiat de Victor Ponta, actuel premier ministre de la Roumanie.

Comme je connais un peu le personnage – je parle de N. Manolescu – la chose ne m'étonne pas trop.

Velléitaire connu et reconnu, il est l'auteur de nombre de chronique littéraires de type « arbitre de l'élégance ».

Pas moins et pas plus. Ce qui, en soi, ne serait pas un pêché. Je dirais même plus. L'arbitre de l'élégance est nécessaire dans toutes les sociétés.

- N. Manolescu, donc, serait nécessaire.

Absolument. La littérature roumaine, très jeune, ne pouvait pas faire l'impasse sur « ça ».

- Elle ne l'a pas fait.

Ni au temps de Ceausescu, avec le même N. Manolescu, ni après.

- Avec le même.

Le même.

- Le même encore plus que l'on ne le croit.

Because ? Because le même N. Manolescu s'est porté candidat à un moment donné à la Présidence de la Roumanie. À cette occasion, il a été incapable de répondre à mes questions (à l'époque je dirigeais les émission en langue roumaine de RFI) concernant l'économie et la défense du pays dont il voulait être le Président.

- Absolument incapable.

Rien. Du rien. Silence radio.

Incapable se montre-t-il encore aujourd'hui. Mais cette fois, pour contribuer à la construction d'une société démocratique dans son pays. Si je crois à la publication roumaine (« Adevarul », pour ne pas cité son nom), il aurait arrêté la publication de l'article de Rodica Zafiu sans même le lire. Il accuse Rodica Zafiu de faire de la politique.

- Elle !

Oui, elle.

- Et pas lui !

Et pas lui.

Mais qu'est-ce que la politique dans ce pays où le ministre de l'éducation, Mme Ecaterina Andronescu, citée par le le même journal, affirme que, une fois avéré le plagiat commis par le premier ministre, il faudrait supprimer « l'école de doctorat ».

- C'est quoi cette « école de doctorat » qui devait être supprimée parce que le premier ministre a plagié ?

Eh ben, en voilà une question !

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires