Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 09:02

 

Nicolas Sarkozy critique « implicitement » l'immobilisme de la France qui tarde d'intervenir en Syrie.

- Lui, Sarko, suivant les conseils « intellos » d'un certain BHL ayant envoyé à une certaine époque des forces militaires en Libye...

Avec un résultat plus que douteux.

- Plus.

Bon, et alors ?

Alors on y médite.

Quelle mouche a piqué Sarko-le-perdant pour qu'il s'en prennne au pouvoir-gagnant qui dirige aujourd'hui la France ? Est-ce le résultat d'une confrontation silencieuse des puissances macro-mondiales circulant/s'écoulant dans les tuyaux d'un hyper-circuit trans et supra-national ? Est-ce la preuve que l'actuel pouvoir français serait un pouvoir « spécial » en permettant l'instauration d'une institution nouvelle, la Présidence B ?

- Ou les deux ?

Et pourquoi pas ?

Partager cet article

Repost0

commentaires