Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 08:42

Qu'est-ce que un(e) homo ? Qu'est-ce qu'un(e) bi ? Qu'est-ce qu'un(e) hétéro ? Seuls, Dieu et ceux directement intéressés le savent.

- Seul... au pluriel ?

Précisément.

J'irais encore plus loin, pour dire qu'aucun homme-mâle ne pourra se venter à l'heure où il quittera ce monde qu'il aurait appris, qu'il sauraitqu'est-ce qu'un(e) homme-femelle. La réciproque étant valable elle aussi. (Et j'espère que les féministes apprécieront mon esprit d'équité, juste et impartial, qui lutte à leur côté pour l'égalité entre les sexes – jusqu'à l'effacement de toute différence entre eux.) (Et je laisse de côté les homos et les bi, pour ne pas trop alourdir les choses déjà pas très simples.)

Enfin, revenant à nos moutons, rappelons les solitudes « réciproques » des hétéros majoritaires, des homos et des bi(s) minoritaires. Solitudes compensées partiellement par les enfants. Car, il est connu : les gens font des enfants. Pourquoi ? Dieu seul et ceux directement intéressés le savent.

- Àune différence (grande) près : celle des enfants, qui, même directement concernés, ne saurant jamais pourquoi leurs parents « les ont fait » eux (encore que l'on peut se demander encore et encore si c'est les parents qui font les enfants – ou les enfants qui font les parents, eux), ou pourquoi ils les ont adoptés.

Cela étant, les problématiques de la procréation médicalement assistée et celle de l'adoption par les couples homos et/ou bi se greffent mieux sur la nouvelle incarnation sociétale où l'enfant est incréé ou créé selon des règles... à établir.

- Sans qu'on lui demande quoi que ce soit.

Bien entendu ! Il ne manquerait que ça !

- Ça alors !



Partager cet article

Repost0

commentaires