Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 08:03


A l'heure de l'esclavage, on nous faisait travailler pour rester en vie. A l'heure du prolétariat, on nous faisait travailler pour gagner sa vie. A cette occasion et, je dirais, comme un accident de l'histoire, on nous faisait inventer le suffrage universel. (Comme accident de l'histoire, je disait, parce que peu après, à l'heure du sovietisme et du nazisme, on nous ressortait les travaux forcés comme expression de la modernité.) Aujourd'hui, lorsqu'on nous enferme dans la prison, on nous soigne le manque de liberté par le travail. On nous fait chanter en chœur avec les marxistes :

- C'est le travail qui a fait l'homme... !

C'est !

- Car le travail précède l'homme.

Car.

D'où l'idée tiède de Laurent Wauquie, d'obliger les gens bénéficiant du RSA (revenu de solidarité active) de prester cinq heures de travail au profit de la société, travail qui ne pouvait en aucun cas comparé avec les travaux évoqués ci-dessus.

L'idée de ce jeune ministre émanant une certaine odeur de populisme/autoritarisme/dictature met en cause les valeurs contemporaines de la société française.

Est-ce que c'est la société qui aurait vieilli, ou Laurent Wauquie qui n'a pas eu le temps d'assimiler les données de l'histoire ?

- Car trop... jeune ?

Jeune – et/ou... !

Partager cet article
Repost0

commentaires