Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 14:09

 

Je trouve que l'imbrication politico-médiatique glisse aujourd'hui de plus en plus fort vers la gauche. Lire : vers l'extrême gauche.

La voix silencieuse du bourgeois moyen et plus n'est pas écoutée. On favorise les voyous de gauche qui, comme tout un chacun peut le voir, est beaucoup plus fort et beaucoup plus présent que le voyou d'extrême droite. Des voyous, dans les deux cas. Oui, mais pourquoi favoriser les un contre les autres ? Pour amener la paix sociale dans le pays terriblement troublé par « Le mariage pour tous » et abasourdi par le chômage et par la baisse du pouvoir d'achat ? C'est avec l'extrême gauche que cette paix reviendra ? C'est avec des gens qui affichent leur attachement à un CCCR (URSS) qui n'a produit que des morts et d'hyper-morts (par dizaines de millions) que cette paix va descendre parmi nous ? C'est avec ces « antifa » qui ne savent même pas ce que « fa » veut dire, que les esprits pourront se diriger vers la sauvegarde du pays ?

Le gouvernement se dirige vers l'interdiction des groupuscules d'extrême droite. Très bien. Il n'est toujours pas trop tard de dissoudre une structure se revendiquant du fascisme, dont les membres ne savent eux non plus ce que fascisme veux dire. Mais je pense que l'interdiction de l'extrême gauche devrais se faire en même temps. Je pense que l'élimination de la vie politique d'un certain Mélanchon qui envisage de montrer ses muscles atomique à l'Allemagne, ne sera que très bénéfique pour tout le monde. Et quand je dis « politique » je pense en premier au « médiatique ». Ça, pour commencer avec la tête, d'où tout part...

Mais la bienveillance plus que coupable de la presse convertie à... à rien, finalement... (car les réactions publiques « alternatives » sur les réseaux de socialisation qui dépassent les tirages de la presse écrite et même l'audience des grands média audiovisuels prouvent que les médias « traditionnels » sont en chute libre), cette bienveillance coupable, donc, non seulement marque l'état de la maladie nationale qui ronge nos forces, mais rend encore plus aiguë et grave cette maladie.

Je suis sceptique quant au pouvoir... du pouvoir de résoudre le problème.

Je suis trop vieux aujourd'hui pour laisser tout derrière moi, comme je l'ai fait il y a bientôt 30 ans, quand j'ai quitté la Roumanie. Mais c'est mon devoir de dire aux jeunes :

- Préparer vous pour des choses effroyable. Retrouvez-vous, transformez-vous en armes – ou quittez le pays.

Et en tout cas, ne vous laissez pas diriger ni par les uns, ni par les autres. Soyez vous-mêmes. Aujourd'hui encore plus que hier.

Ne vous indignez pas – comme un certain ramolo vous a poussé – mais agissez.

- Préparez votre défense.

- Ou votre départ.

- C'est le moment !

- Croyez moi !

 

Regardez le tableau de Munch. Il nous va très bien aujourd'hui.

Partager cet article

Repost0

commentaires