Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 20:41

Ni

 

Ce qui se passe en Roumanie dépasse de loin tout ce que les pères de l'Europe auraient imaginé lorsqu'ils ont cédé à leur rêve pacifique...

Un bébé sans fin ou, si vous voulez, non fini (Crin Antonescu, le président "intérimaire"), et son premier ministre, Victor Ponta, un ado écrasé par le poids de sa corruption congénitale (je parle de son plagiat haut de 80 pages) se sont imaginé que l'indépendance et la souveraineté nationale seraient suffisantes pour qu'ils fassent tous ce qu'il leur passerait par la tête...

Ils ont oublié la leçon de Ceausescu qui, quelque décennies auparavant, a cru la même chose, entrainant son pays dans un désastre économique et social unique en Europe.

Comme Ceausescu, ils croient que leur désir/volonté est la même chose que le désir/volonté du peuple et de la nation.

Quel peuple, quelle nation ?

- Les leurs ?

Enfin, c'est comme ça qu'on dit, non ?, les leurs !

Il sera très-très intéressant de voir si c'est ça, si c'est leur peuple et si c'est leur nation ? Et vice versa, s'ils appartiennent vraiment à leur peuple, à leur nation.

Et si « tout c'la » appartient à l'Europe.

- Et vice versa.

Et !

En ce qui me concerne, je ne crois pas que cet Antonescu et ce Ponta ont quelque chose en commun avec l'Europe. Ni vice versa.

Ni.

Partager cet article

Repost0

commentaires