Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 14:15

 

Œuf de fou

 

 

« Quelle est la différence entre nous et une maison de fous ? Eux, ils ont une direction lucide ! »

Blague audiovisuelle.

 

« La folie de l’homme raisonnable est

anatomisée à fond par le clin d’œil du fou. »

Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7 56-57

 

VII

 

6

(Épilogue, suite et fin)

Ici, perte totale de repères.

- L’espace et le temps s’annihilent réciproquement.

Voilà qui n’est ni humain, ni terrestre.

- Mais la chose reste toujours descriptible.

<>

Le présent change de nature. Il devient imparfait.

<>

Dans les images holographiques générées par les machines de café en proie du chaos et de la folie de RFI, la Corneille Bicéphale, impériale, pénétrait, en vol plané, dans l’espace « open » de la Rédac centrale.

Ses ailes étaient déployées au-delà de toute réalité possible.

- Au-delà de toute espérance.

Au cou de la Présidence de RFI, un bijou immense jetait des caprices dans les esprits – dans la matière – des Directions de RFI, des Directeurs de RFI.

Et même au-delà de la Station. Même au-delà de France Inter, France Info, France Bleu, et les autres. Au-delà de la Maison de la Radio. Au-delà de la Maison Ronde. À l’extérieur du Camembert. Au-delà de la Seine et de sa Statue de la Liberté. Au-delà de… Dans toutes les directions de l’espace-temps !

- L’espace et le temps s’annihilaient réciproquement.

La Corneille Bicéphale devenait l’emblème d’une toute nouvelle réalité. Avec ses deux têtes, esapce-temps, lecture-enregistrement, couronnées selon les coutumes império-républicaines. Avec une ogrement géante hyper-Respectabilité Capricieuse.

Le chœur sans paroles :

- La langue méconnue, proclamée secrètement langue française universelle, particulièrement interdite (« à la française ») de tout caprice, rendue, c’est à dire, universellement capricieuse, formulait des choses méconnaissables dans une délicate, ferme et noble harmonie.

La France et la Nomadie tombaient d’accord sur leurs capricesbi-nationaux et universels, concernant les puto-soumises, les drogues, les drogués et leurs opposants, le voile islamique, la branlette, les 35 heures et ainsi de suite.

Le ministre nomadien était décoré avec descaprices français ; il remettait nombre de caprices de la Nomadie, en échange.

Ică acceptait la proposition de Nicolâyë. Il était installé comme Caprice élude la Nomadie et de ses DOM-TOM. Ses mémoires plus que tiroirisées, atomisées, s’écroulaient comme absorbées par le gouffre de l’Oubli mis à la disposition du monde par Gnito.

Muguette réussissait à substituer aux souvenirs les pressentiments. Elle pensait avoir neutralisé de cette façon l’action oublieuse de Gnito.

Gnito, elle, après avoir quitté Stroë, après avoir mâché, ruminé, assimilé, assumé les mémoires d’Ică, était projetée dans le poste très exposé de Grande Prêtresse de l’Oubli – français, nomadien, universel.

Stroë, branché à tous les opéras du monde, mélodramatisait astralement l’état de l’Univers1.

La journaliste de la rédac en langue méconnue, spécialiste en soie rectale, mais ni pute, ni soumise, dans sa conception de soi, ni membre de l’association « France Prostitution » débarrassait Stroë de tous ces enfants cyclopes, asexués, clignants et clignotants ou virtuels et intermittents, de tous ses enfants. La fellation ainsi pratiquée ne maquait pas d’effets et de résultats. – Les enfants en cause, plus ou moins spermatozoïdaux, cessaient d’être cyclopes, asexués, intermittents, intérieurs ou extérieurs, pour devenir des simples adoptés2et clonés3.

En se ramassant (sur) soi-même, avec beaucoup de peine, de l’espace stellaire, Stroë (sa tête : une aurore boréale sourde et muette ; ses doigts : lumineux ; et tout ça sans aucune raison – et tout !) restait l’unique et l’inutile Directeur de RFI (langue méconnue comprise), et même plus, l’inutile Directeur de l’extérieur du Camembert (la Maison de la Radio), de la Statue de la Liberté, etc., l’inutile Directeur en général, l’inutile Directeur par exemple. Il se mettait le Ciel et l’Enfer sur le dos en élaborant un traité de capriciologiegénérale (avec des accents particuliers mis sur la capriciogénès et la capriciogénétique, ainsi que sur la capricioeugénisme et la capricioeuthanasie).

Tout naturellement, À Paris, au Grand Palais, on ouvrait une grande exposition où, parmi moult œuvres produites dans « l’atelier » Sainte-Anne, on admirait « tout ça – et tout», grandeur nature, dans un grand, dans un hyper Œuf de Fou.

- Dire que les fous ne pondent pas ?

Tout ça, avant que le Capricene glisse en Manie, ni en Principe – ni au contraire, voireVice Versa.

 


1 Échantillon :

- Il s’agit d’un filon qu’on n’a pas le droit de rater : la gravitation à une puissance qui quitte le domaine descriptible à l'aide de chiffres. Regardez une plante. Est-ce que c’est elle-même qui pousse vers le ciel (avec ses soleil, lune, étoiles, immense espace…), en essayant éventuellement de s’envoler, de « s’astraliser » ou, au contraire, ce sont les soleil, lune, étoiles, immense espace (le ciel…) qui attirent la plante, qui essayent de l’« astraliser » (pour se « terrestraliser » eux-mêmes) ? Il n’existe pas des réponses aujourd'hui qui ne soient pas compressées, malmenées et « malformées » par le temps terrestre. Il existe, pourtant, des mots qui peuvent se sauver, en quittant le temps. Par exemple, la sympathie ! La gravitation pourrait être de la sympathie en état pur. La gravitation invente la masse, s’exprime à travers elle. L’attraction réciproque, appelée gravitation ou sympathie, caractérise tout, même l’intelligence happée (digérée, convertie, pervertie…) par la conscience… Et que dire, alors, de l’amour ?… Dans ce sens, le mélodrame, le Mélodrame de la Gravitation, torde, universellement, tout son sens !

- Na !

2 Si les vraies femmes doivent être laides, les vrais enfants ne peuvent être qu’adoptés !

3 Eh oui, clonés !

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires