Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 09:51

 


Un père et une mère d'origine africaine ont été condamnés à je ne sais pas combien de mois de prison ferme pour avoir excisé leurs je ne sais pas combien de filles. En France, l'excision est interdite par la lois.

- Et quid de la circoncision ?

Quid ! Tout simple.

On me dit que :

- Ce n'est pas la même chose.

Pas.

En ce qui me concerne, je ne suis ni circoncis, ni, Dieu me garde, excisé. Et je crois que, oui, « ce n'est pas la même chose ».

Je constate néanmoins que les deux opérations concernent le sexe. Les deux sont une mutilation sexuelle. Les deux visent la masturbation. La masturbation ne serait pas bonne, dans la conception historique de la chose. Avec une différence de taille – dans la chose. L'homme circoncis ne se masturbe pas (et encore), étant obligé de se soulager par la baise.

- Et pardon pour ces mots crus !

(Ou pas pardon !– Ou pas ces mots crus – nonsens, my dear !)

Et, pendant que l'homme circoncis se soulage par la baise, allant jusqu'à l'invention de la polygamie, la femme excisée ne se soulage plus dans la baise, en acceptant avec plus d'indifférence, plus facilement la polygamie. Le premier est condamné à la baise, la seconde, à la contre-baise, pour ainsi dire.

- C'est ce que j'ai compris à l'instant même !

(Ou pas compris – re-nonsens my dear !)

Cela étant, je commence à me poser des question sur les frontières qui soit disant marqueraient les territoires de la « normalité ».

- Je que j'entrevois m'effraie.

Alors, mieux vaut que je me tourne vers les fêtes britanniques consacrées au soixante ans de règne de la Reine qui vont commencer demain, et qui retiennent toute l'attention et tout l'intérêt âcres et jaloux des médias français, républicains jusqu'à l'os.

- Ou à peu près.

Et avec ça, un « ouf » de... soulagement.

De soulagement, disais-je ?

C'est pas bien, ça. Pas bien.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

femme russe paris 26/10/2012 06:25

J'adore la lecture de votre article!! =) nonsens my dear!!

Alexandre Papilian 26/10/2012 07:43



merci - même si je n'ai pas tout compris...