Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 10:51

Je n'aime pas du tout Bernard Tapie. Du tout.

Mais je ne peux pas ne pas être d'accord avec lui lorsqu'il dit que Montebourg à une vision nord-coréenne sur l'économie.

Et avec Montebourg, le reste du Gouvernement et de la Présidence de la République.

Sans doute, le leader incontesté de Pyongyang et d'autant moins son ministre de l'intérieur ne vont pas écrire à un juge quelconque pour appuyer une compagne présidentielle dont on ne sait toujours pas qu'elle serait sa fonction dans la société.

Eux, les Nord-Coréens ne connaissent pas tout ça.

Ce qu'il voudrait dire que nous ne serions pas là, nous ?

Nous, pas. Pas « directement ». Mais « notre vision » – tapienne ou montbourgièenne – si, peut-être.

Notre vision ou plus encore : notre hallucination.

Car c'est hallucinant ce qu'il se passe avec le président et sa compagne et son ministre de l'intérieur.

C'est hallucinant ce qu'il se passe avec les capitaux qui fuient le pays en laissant les non-imposables de payer les impôts demandés par l'incompétence présidentielle et gouvernementale pour maintenir en vie un état incapable de faire face au terrorisme interne, à l'in-compétitivité économique, éducationnelle, sociale, culturelle et j'en passe et des meilleurs (je pense surtout au psychodrame désolante qui se joue à l'UMP)...

C'est hallucinant de voir un ex-potentiel candidat à la fonction présidentielle crevant les écrans de toutes sortes suite à ses déboires sexuels qui, normalement, ne devraient intéresser que lui et son entourage.

C'est hallucinant de voir qu'on critique avec beaucoup de violence un homme politique italien qui à l'habitude de gagner des élections, au lieu de regarder un peu plus vers la corruption made in France qui gagne le pays jour après jour en profondeurs et en hauteurs, en grades.

C'est hallucinant, mais vrai !

Ce qui voudrait dire, peut-être, que le vrai ne serait qu'un hallucination ?

Voilà un sujet potentiellement shakespearien.

Hollande, Montebourg, Valls, Tapie – shakespeariens ?

Non, mais je hallucine. Pour de vrai ! En hallucinant !

Pour !

De !

En !



Partager cet article
Repost0

commentaires