Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 09:40

 

 

Normalement, je devais me sentir réconforté par le fait que, enfin, la France prend en compte la souffrance de ceux qui meurent. De même, la souffrance des homos, non reconnus en tant qu'êtres sociaux à part entière. Je devais être content qu'une loi sur l'euthanasié, une autre sur le mariage homo seraient entrées dans l'attention des hautes dignitaires du pays... Dans l'attente d'une autre, sur l'utilisation des embryons humains dans des buts scientifiques ou curatifs...

Je devais être content, voire heureux.

Les lois sont nécessaires. Elles doivent être conçues, discutées et votées.

Depuis des lustres, elles nous sont devenues, comment dire... constitutives. Nous sommes constitués par des lois.

J'irais plus loi et je dirais : par les lois. Par toutes les lois.

En tout cas (et plus modestement), il nous faut toutes les lois possibles.

Sans quoi, on ne serait que des Sans Loi.

- Des malheureux !

Heureusement, on a la possibilité de légiférer tant qu'on veut. Autant. Voire même plus.

- Rien d'absurde dans cela.

Rien !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires