Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 13:22

Si Cantona en est capable.



Eric Cantona, célèbre footballeur, devenu comédien et accessoirement – ou pas – figure humanitairo-socio-politiquo-philosophique, a des choses à dire sur la crise financière actuelle. Plus précisément, avec une clarté qui lui est propre, le personnage encourage le citoyen lambda de la France (et peut-être celui d'ailleurs, de partout), de retirer son argent et de laisser les banques se débrouiller uniquement avec les autres clients, firmes économique, industrielles, financières, etc..

Dans un monde civilisé, tout le monde a toujours droit de s'exprimer. Pour certains, ce droit vaut celui de dire des inepties, des bêtises et d'autres stupidités.

- C'est le cas de Cantona !

Mais le problème n'est pas là. La bêtise est démocratiquement rependue sur la surface du monde. On la trouve partout.

- On en est riche !

On !

Ce qui est frappant dans cette histoire, n'est pas la désinvolture intellectuelle du philosopho-footbaleur. Ce qui est frappant, est le fait qu'il existe une boîte de résonance pour des voix de cette facture.

- De cette nature !

Nature !

Un boîte à la mesure de la renommée du patient.

- Patient ?

Quoi d'autre, sinon? Patient ! Tout aussi patient que ceux qui s'emploient de propager ses opinions – et ceux qui écoutent les propagateurs...

- Pour ne pas parler de ceux qui commentent les dires du footbalo-philosophe.

Comme le signataire du présent billet.

- Comme !

Et beaucoup d'autres.

- Et pourquoi pas tous – les autres ?

Oui, pourquoi pas (si Cantona en est capable !) ?  

Partager cet article

Repost0

commentaires