Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 10:07

 

 

Lorsque Olympiade il y a (comme aujourd'hui), on est Olympique – ou rien.

- Bon, et alors ?

Alors on y médite.

Le sport, venté et vendu en tant que « mens sana in corpore sano » est moins un signe de belle jeunesse, de fraîcheur et de jeu, qu'un signe d'immaturité. Cela devient encore plus évident lorsqu'on regarde les spectateurs « sportifs ».

J'évoquerais comme contre-argument (contre-poids ?) la beauté de la chose.

- Une forme d'art... populaire.

(« Vox populi, vox dei. »)

Forme. Une. Populaire. Divine.

Disons poétiquement (plus ou moins) que c'est l'immaturité » de ceux blottis gratuitement (inutilement aussi ?) dans la main gratuite (et inutile ?) de Dieu.

- Et si, par la suite, on parlait un peu droits de transmission, pub, produits dérivés, maîtrise socio-politique des foules, dopage et drogues ?

Eh ben, si on en parlait... un peu ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires