Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 08:12

Le Festival de Cannes de cette année me paraît très significatif pour notre époque. Une pléthore de filmes hard sexuellement (dont un a eu même la Palme d'Or avec les applaudissements d'un public des professionnels). La préoccupation principale de notre monde serait, parait-il, les excès, parfois les déviations. Je n'ai pas ajouté l'adjectif « sexuel », car il ne s'agit pas en réalité du sexe. Il s'agit d'un état de « trop bien », voire de « trop plein », qui pousse nos contemporains créateurs à chercher l'incherchable dans le monde du virtuel, dans le monde des zombies détachés de la réalité humaine statistiquement majoritaire.

On va me dire que l'art n'est pas obligé de se pencher sur la réalité humaine statistiquement majoritaire. On va me dire même que l'art a plutôt vocation de donner vie à des choses uniques, à des choses jamais vues, minoritaires et... irréversibles.

- Soit !

Car ainsi on pourrait fournir une explication paisible et apaisante pour la présence de DSK au Festival...

Car ainsi on pourrait fournir une explication paisible et apaisante pour le fait qu'en dehors des films français, il n'y a pas eu un autre film représentant la cinématographie européenne. Un Festival qui n'a eu comme représentants européens dans le Jury qu'un Français et un Roumain. Un Festival où on a présenté un film américain non récompensé, ayant avec comme thème l'amour homosexuel masculin (différent de l'amour homosexuel féminin « palmé »), film qui, paraît-il, ne serait diffusé aux USA...

- Et pourquoi tout ça ?

-J'en sais rien.

Strictement (rien).

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires