Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 16:22

 

 

 

 

Toute l'armée médiatique française aboie : Sarkozy à été mis en garde à vue.

Et alors ?

Alors, je n'ai pas le courage d'aller plus loin.

Je n'ai pas le courage de me demander si mon indifférence serait due au fait que je serais déjà un peu trop vieux pour cette vie d'ici-bas ?

Je n'ai pas le courage de me demander si je serais devenu assez sage pour constater que cette vie, d'ici-bas, n'est que trop inconsistante ?

Je n'ai pas le courage de me dire qu' « au niveau » du Big-Bang, Sarkozy, aujourd'hui mise en examen, existait uniquement en tant que possibilité (à peine!) et presque pas du tout en tant que probabilité.

Chose valable pour moi aussi, d'ailleurs.

Chose valable aussi, « au niveau » du Bang-Bing.

Certes !

Certainement !

Car je suis « alpha et oméga », le Big-Bang et le Bang-Big... et tout, et rien.

Voilà pourquoi je n'ai pas le courage...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 07:35

 

 

 

 

La BNP (Banque Nationale de Paris – nationale, svp., et de Paris, tant qu'on y est), accessoirement nommée aussi Paribas, genou à terre, va payer probablement 9 milliards de dollars d'amende. À qui ? Aux États Unis, voyons. À qui d'autre ?

La presse en parle et en reparle. Pas besoin de développer le sujet dans notre petite intervention.

Nous nous permettrons pourtant d'attirer votre attention sur le fait qu'on parle et reparle dollars et non pas €uros. Car l'€uro... Eh bien, l'€uro... Eh bien, quoi, l'€uro ?! Quoi ?! €uro... €uro... Vous avez dit €uro ? Comme c'est bizarre !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 09:50

 

 

 

 

Aujourd’hui, pour la Fête de la Musique, des milliers et des milliers de jeunes, des ratés et d’intermittents du spectacles (peut-être) descendront dans la rue pour... bruiter notre vie.

Et pourtant, cette Fête, d'extraction profondément païenne, nous fait du bien. C'est une explosion de vacarme, rarement de musique, qui nous signale que le don de la mélodie, de l'harmonie, du point-contrepoint est rare. La joie sauvage qui s'empare de nous lorsque nous osons descendre dans la rue occupée par des boutonneux (plus ou moins), qui nous rendent sourd avec leurs engins et avec leurs plus ou moins instruments, peut être considérée comme un signe de vitalité. Une vitalité aveugle, assourdissante (en pleine Fête de la Musique, voyons), certes, une vitalité destructrice et régénératrice en même temps, une joie humanoïde (quoi !) c'est à dire, en train d'humanisation. Sinon, à quoi bon ?

*

Entre temps, les troubles provoqués par le mécontentement des « intermittents du spectacles » mettent en danger les grands rendez-vous culturels de l'été.

Problème : c'est quoi la culture, dans ces conditions ?

*

Les jeunes bacheliers se sont exprimé sur le Twitter, prenant position contre... Victor Hugo. Oui ! Contre Victor Hugo qui les a... emmerdé en se présentant comme sujet d'examen.

Quelques exemples : « Crépuscule de merde, Victor Hugo, tu fais chié à écrire des poèmes comme sa ! avec ta nature, ta vie et mort de deux balles ! », « Victor Hugo je te retiens salopard ! Y'a rien a dire pr un commentaire sur ta poésie ca parle d'une tombe e'1 brin d'herbe », « Torches toi avec ton brin d'herbe fdp de Victor Hugo », « C'est vrai, il n’est pas clair du tout ce Victor Hugo. En plus, il est complètement dépassé », « Victor hugo c un batard il peut pas parler normalement cmme les autre que i parle en message codé », « Victor Hugo et toute sa compagnie créole de poètes la, ils m'ont prit la tête truc de fou », « Faus areter les Gars Victor Hugo c un gro tarba, il étai just fashion avant. Mnt ta gueeule FDP ».

Partager cet article
Repost0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 08:09

 

 

La chose n'a pas fait trop de vagues. Et pourtant, il s'agissait de Jean-Luc Godard et de Marine Le Pen.

On n'est pas obligé d'aimer Godard, mais on n'est pas autorisé d'ignorer son rôle dans la culture contemporaine.

On n'est pas obligé d'aimer Marine Le Pen, mais on n'est pas autorisé d'ignorer son rôle de leader du premier parti de la France contemporaine, son rôle dans la vie politique française, européenne et internationale.

Or, Jean-Luc Godard a déclaré que François Hollande devrait nommer Marine Le Pen comme premier-ministre.

Idée inattendue, bizarre – mais qui donne à réfléchir.

Idée inattendue, bizarre – mais féconde.

Féconde, comme toute l'activité – culturellement déstructurante, voire subversive et paradoxalement fertile – de Godard.

Idée paradoxale issue de l'état virtuel de notre vie concrète.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 07:48

 

 

 

 

Disons, deux super-présidents (Obama et Poutine) et demi (Hollande).

Les deux premiers arrivent en France – pour dîner, dans un premier temps. Et ils vont le faire. Il vont dîneront – avec leur hôte. Il vont le faire le même jour. Et cela parce que c'est ainsi leur bon-vouloir. Sinon, ils auraient pu choisir des jours différents. Ou, pourquoi pas, ils pouvaient ne rien choisir, ne pas venir en France et ne pas dîner du tout. Personne ne les oblige de manger en France, avec comme hôte le président français.

Mais on ne va s'attarder sur ces spéculations inutiles aujourd'hui. La décisions a été prise. Ils vont venir tous les deux, et Obama, et Poutine, en France, le même jour, et ils vont y dîner.

Ce qui ne sera pour déplaise à leur hôte, Hollande, qui, du coup, va dîner deux fois – le même jour.

Et tout cela, Obama, Poutine et Hollande (deux super-présidents et demi) avec leurs dîners (simples, pour les premiers, double, pour le troisième) – aux frais du contribuable français.

Na !

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 07:06

 

 

 

Entendu aujourd'hui sur une grande radio : « La zone €uro est comme une cité assiégée. Ceux qui sont dehors veulent la gagner. Ceux qui sont à l'intérieur veulent la quitter. »

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 15:44

 

 

 

 

Hollande a commencé par changer le contenu de la famille française. Ensuite, le contenu du sexe français. Ensuite le contenu des prisons française, en inventant la prison en liberté. Ensuite, le contenu de la guerre (...personne ne sait pourquoi l'armée française est embourbée au Mali, et en Centre-Afrique). Il s'attaque aussi au contenu du référendum – qui, selon le premier ministre français, qui s'efforce à expliquer l’inexplicable, affirme que le référendum ne correspond pas (ou jamais) aux souhaits des dirigeants. (Comprendre qui voudra cette logique!) Enfin, Hollande change le contenu administratif du pays. Sans en parler à personne. Ou, du moins, sans discuter avec des personnes connues...

Encore un peu, et il voudra changer le contenu des micro et des macro-organismes, des plantes, des animaux, des océans, des volcans, des planètes, des astres, des esprits aussi, peut-être...

Et, une fois lancé, il voudra peut-être changer même le contenu de Dieu. (Qui sait ? Et pourquoi pas ? Le point où nous sommes !!!)

Partager cet article
Repost0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 07:23

 

 

 

 

Pas étonnant. Depuis plus de deux ans il nous lamine avec son immense capacité d'incompréhension.

Maintenant, il s'attaque à l'Europe.

La chose prend des dimensions européennes. Peut-être, qui sait ?, internationales, globalisées, mondiales, universelles, astrales totales.

C'est grandiose !

Très.

Beaucoup.

Trop.

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 16:59

 

 

 

 

 

 

Socrate est mortel. Le chat est mortel. Donc, Socrate est un chat.

Le célèbre syllogisme de Ionesco est plus qu'actuel.

Il faut dire par la suite et en passant, que Socrate a été obligé par les démocrates de sa cité de boire du poison.

Le chat, non.

Socrate et le chat se situent aux racines de notre vie européenne d'aujourd'hui.

Dans notre vie européenne d'aujourd'hui, Jean-François Copé se dirige vers une affaire de corruption qui vise les fonds de campagne de Nicolas Sarkozy. (Sarko n'est plus au pouvoir et il s'indigne. N'empêche ! Il y a des perquisitions partout. Copé démissionne. Avec toute son équipe. Ils sont tous présumés innocents. Comme Sarko).

Chose intéressante : la composition du trio d'ex-premiers ministres qui va assurer l'intérimat de la direction du parti. Dans ce trio on observe la présence d'un certain Alain Juppé, condamné pour une affaire qui visait les fonds d'un certain RPR...

Nous vivons dans un monde civilisé. Or, dans un monde civilisé, on ne laisse pas une grande formation de la taille de l'UMP, en perte de vitesse, s'écrouler sans répit aucun, jusqu'au monde de l'inexistence. Une formation de la taille de l'UMP, ou du PS (qui, avec son Cahuzac est tout aussi mortellement corrompu que le chat-Socrate ou le chat-Copé, ou le chat-Juppé...) Dans un monde civilisé on oblige Socrate de mourir – mais pas le chat qui, pourtant, ne quitte pas sa condition d'être mortel – comme Socrate, Copé, Juppé, Cahuzac et que sais-je encore.

Oui, que sais-je encore !

Encore ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 09:25

 

 

 

 

Connaissez-vous Kaliningrad ? L'ancienne Königsberg (ville natale d'un certain Emmanuel Kant), jadis prussienne, polonaise, lituanienne, et aujourd'hui, une enclave russe au sein de l'Union Européenne.

Connaissez-vous Sarajevo ? Si vous vous donniez la peine de plonger dans son histoire/géographie, vous constateriez que la ville, crée par les Ottomans au milieu du XVème, fut l'endroit du départ de la Grande Guerre, et que, 75 ans plus tard, elle subit un siège de plus de mille jours (dix milles morts) lors des dernières guerres balkaniques...

Deux villes à la frontière de l'Europe d'aujourd'hui. Deux villes qui, chacune à sa manière, définissent – par contraste, disons – l'Europe d'aujourd'hui.

Par contraste ? Quel contraste ?

 

 

Partager cet article
Repost0