Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Alexandre Papilian
  • : Ne pas être seul dans la proximité de la création. - Partager ce qu'on peut partager pendant la lutte avec les ombres - pendant la danse avec. Personnalité(s) forte(s) et inconfondable(s), se faire intégrés dans des communautés riches en névrosées, bien intégrées dans le monde actuel.
  • Contact

Profil

  • Alexandre Papilian
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !
  • Ecrivain et journaliste franco-roumain. Le sarcasme dépasse de loin la tendresse qui,elle, reste un voeu créateur de nostalgie. Volilà !

Texte Libre

Rechercher

3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 08:06

« La première dame de France » (pourquoi « la première » ? qu'est-ce qu'elle a fait pour être « la première » ? et pourquoi « de la France » ? a-t-on demandé à la France – par un référendum, sinon rien – si elle voulait avoir « une première dame » et si oui, si c'était cela et pourquoi pas une autre ?), « la première dame de France », donc, regrette l'histoire de son tweeter adressé au concourant de sa concourante à elle et renonce à l'intention d'être « une femme libre » (cas où elle n'aurait plus « première », mais uniquement « dame » – éventuellement), elle a renoncé, donc, à sa vie valorisante, voire trépidante de journaliste, pour ne pas heurter la sensibilité des Français dont elle serait, parait-il « la première dame » ou quelque chose du genre, vie de journaliste qui, « dans les conditions actuelles » ne serait que totalement vidée de tout contenu...

- Et la France, en entendant cela, frémit, tremble, grelotte, et ainsi de suite et renonce à demander un referendum sur la question, référendum qui, d'ailleurs n'a jamais été envisagé, et on ne saurait pas dire le pourquoi (pas) de la chose.   

 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 09:22

Scandale ! Il paraît que nombre de handballeurs de haut niveau auraient triché. C'est à dire, qu'ils ont parié et ont fait parié des proches contre leur propre équipe confrontée à une équipe beaucoup plus faible...

Bien sûr, on est prêt à jeter la pierre. On ne pense pas à l'image qu'on donne ainsi au handball français ? On ne pense pas aux générations futures qui seraient peut-être attirées par ce sport qui peut amener des belles médailles au sport français ? On ne pense pas à quoi on est bien, à quoi est recommandable de penser ?

Ça se fait pas, marquer moins de point pour gagner plus d'argent ! C'est illogique ! C'est malsain ! C'est moche que de perdre pour gagner !

Notre « bon sens de la logique » est... heurté. Nous nous sentons insulté dans notre pure immanence d'êtres bien éduqués, sensés, logiques, correctement pensants.

Et je ne dis pas que faire un effort supplémentaire, payer mieux ces sportifs qui nous ont fait rêver sans être des footballeurs ou des rugbymans, serait peut-être (mais que dis-je, sûrement !) le moyen, le seul, qui nous épargnerait des moments/épisodes... éprouvants, comme celui d'aujourd'hui.

Je ne le dis pas. Pas du tout. Du tout. Tout.

Ce qui, peut-être est scandaleux.

Un tout scandaleux.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 05:27

Et nous autres – dans... la République ? C'est quoi la République aujourd'hui sans voile et sans kippa ? Alors, dans la... République, pourtant ? Ou où (ailleurs, d'ailleurs) ?

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 09:45

Si on croirait aux sondages d'aujourd'hui, les français seraient contre le Traité de Maastricht, et contre la sortie éventuelle de l'€uro. Il n'est pas facile d'être Français aujourd'hui. En prenant acte des sondages d'aujourd'hui, on croirait que ceci/cela – le Français – n'existe même pas. Il n'est pas possible d'être et ne pas être d'accord – en même temps – avec un seul et unique sujet, en l'occurrence avec soi même. C'est vrai – en même temps (!) – que « impossible n'est pas français ».

Et ceci/cela est une chose adorable. 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 08:50

Cris et hurlements après l'intervention « radicale » de l'archevêque de Lyon, opposant éternel du « mariage homosexuel ». Selon la haute figure ecclésiastique française, ce mariage représenterait une rupture sociétale et serait une porte ouverte vers la polygamie et vers l'inceste.

- J'ajouterais aussi la zoo et la nécrophilie.

En tout cas, rien ne s'y opposerait – dans l'économie de cette petite intervention facebook-iste.

Les défenseurs du mariage homo – ou des homos –, de l'homo-mariage, de l'inter-mariage, qui, quoi qu'on dise, ne sera jamais un vrai mariage, crient à l'insulte (blasphématoire ?) et plus – car affinités.

Sodome et Gomorrhe !d'un côté. Progrès et Civilisation ! d'un autre.

- Et nous, les autres ?

Il n'y en a pas ! Je veux dire, « nous autres » nous n'existons même pas. Nous, les autres, qui subissons les gayprides et autres processions flagellantes/flagellateuses chrétiennes/musulmanes et plus – car affinités. Nous les autres, non-manifestants et mis en accusation par les autres pour notre erreur/péché de constituer/être la majorité... Majorité « dictatoriale » pour les autres (mais pas pour nous, nous les autres – car affinités). Majorité « appelée » à accepter les minorités qui, elles, par contre, n'acceptent/supportent pas la majorité... Majorité qui, elle, donne la norme non-gaypridisée, non-flagelleuse... Minorités qui n'acceptent/supportent pas la majorité « normale », tout en aspirant à leur propre « normalisation », à leur propre « majorisation », à la gaypridisationet à la flagellantisationdu monde...

- Tout compte fait, il y a de quoi crier/hurler !

Non ?

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 13:09

Madame Tobira (f), propulsée dans un fauteuil (m) dont on se demande s'il en était vraiment désireux ou d'accord (encore que, qui s'inquiète des minauderies (f) d'un fauteuil ou un autre, fut-il ministériel ou autre ?), après avoir secoué certains esprits (?) avec son intention (f) de libérer nombre de taulards (?), se penche maintenant sur le mariage (m) des homosexuels (?), sur le droit (m) d'adoption (f) concédé aux couples homos (? – voir les dicos (m) qui parlent d'un couple (m) et d'une couple (f), selon les composantes (f) du ou de la couple (?) ; mais, de toute façon (f), sonne bizarre ça – couple homo (?), non ?) et sur le droit à la procréation (f) médicalement assistée, en se prononçant pour (pour le mariage et pour l'adoption) et contre (contre la procréation médicalement assistée), ce qui est une performance (f) en soi (?), révélatrice de la complexité (f) qui laisse songeur (?) de la pensé/action (?/?) du ou – selon certains (?) – de la ministre.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 06:28

Marseille, Grenoble, Corse, les armes de guerre et les attentats à la bombe fusent, les riches quittent le pays en se faisant traiter de crétins par des très intelligents, la normalité présidentielle moue en présidence de combat, les roms errants sont expulsés et les bon cœurs jamais inutiles protestent inutilement, les impôts augmentent et le social est placé au bord de la rue du futur, le pouvoir français navigue dans le brouillard et l'opposition française attend se comprendre elle même, la BCE promet de mettre en fonction la planche à billets, la Groenland devient comme au début des temps, verte, et la calotte glaciale disparaît pour laisser la place aux pétroliers et pour éliminer les ours blancs, la Syrie et l'Iran divisent la monde, et, pour balayer tout ça, au milieu – ou à l'extérieur ? – de tout ça – moi, nous ?! 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 08:21

Les média français manifestent une grande envie de jouer un rôle dans les élections américaine. En l'occurrence, ils manifestent un évident manque d'enthousiasme à l'égard du candidat républicain et un grand sentiment positif à l'égard du candidat démocrate (en l'occurrence, à l'égard de sa femme ; chose soulignée aussi par l'ancien président démocrate, une image édulcorée de notre DSK national).

Je signale uniquement la chose.

- Je veux dire, l'intérêt impuissant des médias français.

Pour ce qui est la réalité concrète qui palpite dans la société transatlantique, c'est une autre paire de manches.

- Une toute autre.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 15:48
Un étrange, grand et fort sentiment de gêne

 

 

Je lis dans Le Figaro d'aujourd'hui :



Une enseignante d'un établissement catholique traditionaliste de Vendée a été condamnée hier par le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon à six mois de prison ferme pour avoir eu des relations sexuelles avec un élève de 12 ans. Cette mère de famille de cinq enfants aujourd'hui âgée de 39 ans, qui comparaissait pour "atteinte sexuelle sur mineur", a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la jeune victime durant trois ans, entre 2007 et 2010.

Accompagnée à l'audience de son mari, la prévenue en jupe plissée a évoqué un "péché mortel" tout en assurant avoir vécu une "histoire d'amour" avec l'enfant. La victime, d'origine anglaise, était scolarisée en CM2 à l'école privée Nazareth de Chavagnes-en-Paillers (Vendée), quand la liaison a commencé.

Il faudra trois ans avant que l'adolescent, aujourd'hui âgé de 17 ans, ne se confie au directeur de son établissement et que sa mère ne dépose finalement plainte, en avril 2011. L'avocat de la victime a estimé que l'enseignante, qui a affirmé s'être confiée sans succès à un abbé au début de la liaison, avait été la proie d'une "passion déraisonnée".

Condamnée à une peine de six mois de prison ferme, la prévenue est également frappée d'une interdiction d'exercer une activité en contact avec des mineurs. Le parquet avait requis 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis.



 

Et, après avoir lu, je vis un très étrange, grand et fort sentiment de gêne. C'est quoi cette histoire ? C'est quoi ce qu'il s'est passé entre la jeune femme et l'enfant ? C'est quoi ce qu'il s'est passé entre l'ado et sa mère ? Mais ce qu'il s'est passé entre la jeune femme et son mari, c'est quoi ? Qu'est-ce qu'il se passe entre la société et nous autres ? Entre la justice de cette société et le face-à-la justice de cette société ? Entre notre propre justice et le face-à-notre-propre-justice ?

 

Partager cet article
Repost0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 17:05

 

Un membre/atome de Facebook m'a signalé un truc diffusé sur Youtube, notamment une déclaration improvisée de Laurent Fabius, vue dans le journal de Marie Drucker (du 17 août ?) sur France 2, une déclaration qui sonne comme ça :

« - Bashar ne mériterait pas d'être sur la terre ».

Le hasard a fait que, le moment où je me baladais sur Facebook, j'étais sur l'emprise d'une demi-phrase de Chamfort :

« - Il vaut mieux être moins et être ce qu'on est, incontestablement ».

Et du coup, j'ai pris un raccourci, en me disant que Fabius n'est qu'un pet-de-none, en l'occurrence un-pet-de-non sur-dimensionné, mais pet toujours.

Oui, un pet-de-none sur-dimensionné, mais pet toujours, qui veut réguler le monde avec son incapacité foncière de comprendre le sang contaminé, le crime stupide du Rainbow Warrior, la contre-performance politico-existentielle de DSK, la terreur végétative répandue dans le monde par les images du lynchage de Kaddafi ; un pet-de-none sur-dimensionné, mais pet toujours, pet à jamais, qui ne pourra jamais, je crois, exister "normalement" (même si son président de Hollande le claironne d'une manière assez maladroite, voire malheureuse en réalité) ; un pet-de-non qui ne comprendra jamais, je crois, les dires de Chamfort : "il vaut mieux être moins et être ce qu'on est, incontestablement" ! Et cela pour le simple fait que, je crois, il ne peut pas être moins, car pour être moins il faudrait d'abord être quelque chose, ce qui manifestement n'a pas l'air d'être le cas.

- Et si je me trope, tant pis !

Je préfère me tromper et m'auto-éliminer du potentiel de « l'être », que d'être dans des conditions fabusiennes.

Partager cet article
Repost0